SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

AUX AUDAX TOURNAI LA FETE PICARDE DE CLOTURE (2e Partie) 06

Du pain, du vin, des danses, des lots et de l’ambiance

le Samedi 25 Novembre 2006

La partie académique étant passée, arrive la partie festive où l’on remet encore quelques récompenses avant de danser de passer à table et d’espérer le gros lot.

Au travail de l’organisation s’ajoute le souci de l’équilibre financier. En Belgique la salle n’est pas gratuite, les cadeaux non plus. Et encore moins l’orchestre, l’installation sono, le gros lot, etc.

Pour l’équilibre on mise sur les aides, le sponsoring, la participation des invités à table et la recette du bar. Autant dire alors qu’on est au bord du gouffre ? Avant de se retrouver sur la paille, certains audax inconscients se lancent dans une danse endiablée. C’est fou ce qu’on s’aime à ce moment là.



38) A l’accueil, les invités sont dirigés vers les tables qui ont été réservées. Ceux qui le souhaitent se retrouvent donc par clubs. Ainsi les bons amis de Neufmaison.

39) Le nerf de la guerre est là : le bar est une vraie ruche. Et les abeilles qui bourdonnent ?



40) La caisse des tickets est bien gardée. Et si les tickets ne viendront pas à manquer c’est que la consommation dans les fêtes est en nette baisse chaque année.

On se méfie ou l’on devient raisonnable ?

41) Les Audax de service étaient tellement nombreux qu’ils donnaient l’impression de ne pas être contraints de forcer l’allure !

Ainsi c’était une Fête sans stress.


      Place des Vélocistes


42) Initiative Moustache, cette année un « mini-salon » du vélo était organisé avec six stands de vélocistes, par ailleurs donateurs pour la tombola, qui exposaient.

Une partie du stand Clément, de Tournai, avec recherche d’effet à travers la roue du Gianni Motta.

43) Le stand Stéphane Morjean, d’Orroir, avec une belle offre de prix. Objets de convoitise.



44) A Tongre Notre Dame, les Cycles Brouillard travaillent, entre autres, avec la firme Thompson de Lessines qui est occupée à monter dans la gamme.

45) Avec les Cycles Waymel, de Saint-Amand les Eaux, on fait un peu dans l’exotisme très voisin. Specialised, par exemple.



46) Associé à Waymel qui importe en France les vêtements Decca, le représentant attend justement la demande des clubs.

47) Les Cycles Gauquier, à Rumes, présentent toute la gamme Orbea. Le vélociste nous arrive par la filière des mécaniciens.


      Poste de surveillance


48) Le trésorier des Audax, Guy Delvaeye, se dédouble pour veiller au grain.

49) Les 33 Super-Picards qui n’ont, ou n’auraient, manqué aucune des 29 étapes, reçoivent un trophée à la hauteur de leur performance.



50) Moment, très symbolique, qui réunit Julien Mortier (9 ans) le plus jeune lauréat et Roger Vandeneycken (80 ans dans deux mois) le plus aîné des Picards. Tous deux du même club.

51) Ambiance de soirée cyclo au bout de la table de Vaulx. On est là pour se retrouver.



52) Patrick Laurent, responsable des classements au Comité des Picardes, n’avait pas jugé utile sa présence sur le podium.

Alors c’est dans les allées que le retrouve le responsable de l’organisation.

53) Rencontre entre « hommes d’affaire », juste le temps d’une petite respiration. Et restauration.



54) La tombola est commencée depuis longtemps. Pour gagner le lot il faut être présent. Tout est OK pour Jacques qui repart avec un des oreillers Lysen-Dumont.

55) L’un des deux vélos Waymel est gagné par l’antoinien Thierry Moulin. Ce qui fait le bonheur de tout le monde.


      A la soupe !


56) C’est l’heure du repas. Un fameux test pour l’organisation ! Or les 600 plats chauds ont bien été servis en moins d’une heure dans une salle pas équipée pour cela.

57) Là le truc c’est bien de disposer de nombreux bras. Et de bonnes jambes pour ceux qui font la navette.



58) La vue d’ensemble est parlante. Au premier rang ceux qui arrivent aux tables de service. Et dans la salle ceux qui sont déjà servis.

59) Entre la poire et le fromage, et entre deux séquences de danse langoureuse, la tombola continue ses séquences qui vont se prolonger jusqu’à minuit.

Pour l’instant c’est Pascal Clément qui s’y colle : un vélo pour la Roue Princière d’Allain.


      Pas les mains vides


60) Manu Landas, du club cycliste de Liévin, est sollicité pour tirer au sort le vélo que j’ai ramené du Magasin d’usine Quantum à Marly. Il ne se prive de rapporter qu’il vient de remporter, devant Jean Pierre Chalas, le cyclo cross de Jeumont. Un champion parmi nous.

Le vélo est parti à Maarkedal !

61) Muriel Cordier a encore décuplé le nombre de ses admirateurs.

C’est carrément un vélo Thompson que le sort vient de lui attribuer.



62) Chez Martens, du Star Club Pipaix, c’est jour de chance : un vélo pour Pierre et une boîte à outils pour Monique.

63) Le Téléviseur est donc parti à Escanafles. La saison prochaine il prendra la place du vélo dans le coffre de voiture de son heureux bénéficiaire. Comme on le voit, on ne sort pas de la fête les mains vides. Il y avait en effet au moins un petit cadeau pour chacun.



64) Quand c’est fini, il faut décrocher. Et tout d’une bonne organisation est de trouver une équipe d’ « after ». Tout le monde s’y met.

Et tout est fait en une petite heure.

65) Ensuite c’est tout simplement l’heure de remettre les pieds sur terre.

La 18e Fête de Clôture 2006 est déjà terminée.




Ne reste plus qu’à prendre rendez-vous pour la Fête Picarde du 10 Novembre 2007, à Mouscron, avec les Morgentrappers d’Aalbeke.
Retrouvez l'ambiance de la fête 2005 avec Antoing et Lamain
en cliquant ici


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil