SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

A TOURNAI LA ICE WATCH DES CRAZY WHEELS (1e Partie/2) TOUT PUBLIC 2012

Une organisation exemplaire et populaire

le Samedi 15 Septembre 2012

Figurant dans un club hors norme, les Crazy Wheels ont réussi un spectaculaire déploiement de forces sympathiques pour satisfaire tant les grands rouleurs que les familles sans oublier les cyclos ordinaires.

01) Le club des Crazy Wheels, regroupant nombre de cyclistes sportifs, affiche la couleur en se présentant :

« Il est clair que notre dynamisme, nos innovations et notre volonté de nous distinguer des autres clubs nous poussent toujours plus loin, toujours plus fort, toujours plus vite ».

Soit, à peu près, la devise olympique : « Citius, altius, fortius » (plus vite, plus haut, plus fort).

qui convient aussi à Nicolas Dubart, Sébastien Sottiaux et Olivier Cadron.



02) A preuve leur Ice Watch Tournai-Binche-Tournai qui a enregistré 720 participants.

Dont près de la moitié se sont inscrits pour le 200 km qui n’a pas manqué d’inspirer les cyclos d’Antoing à une semaine de leur organisation Ascenseur du Dog inclut aussi un 200 BRM.

03) Belle participation aussi des cyclos d’Orchies qui ont l’insigne honneur de figurer en nombre parmi les premiers du classement des Randonneurs établi par la FFBC.



04) Pour cette journée très « Ice Watch », les Crazy ont adopté la tenue de circonstance tant il apparaît que les grandes organisations, à l’instar de la Grinta ! ou de la Bush Classic, ont besoin du support des firmes commerciales.

Et de tout le tralala qui les rende populaires et assure leur succès.

05) La devise olympique (Citius, altius, fortius) est d’application pour la centaine de courageux cyclos costauds qui, à 7h30, vont partir groupés en suivant les roues (un peu) Crazy engagés pour tenir le 30km/h sur 200 bornes.



06) Ils auraient pu aussi se tenir « dans la roue du V.C. Roubaix » si le porteur du maillot n’avait sabordé ses ambitions suite à une crevaison puis à une erreur de parcours …

Gérard est rentré à bon port car il était à l’heure, le soir même, pour l’inauguration du Vélodrome couvert de Roubaix.

07) Number One des Randonneurs en Belgique, Daniel Cauchie n’a peur d’aucune distance. Et surtout pas d’un 200 km dans la journée.

Mais il se sait moins rapide que les costauds du jour. Alors il prend les devants pour rouler à son allure.


      Le groupe des 30km/h


08) Membre du C.A. de la Fédération, secrétaire du club des Crazy Wheels et principal responsable de l’organisation Ice Watch, Marc Vintevogel a réquisitionné un porteur (fortius) pour être « altius » au moment de rappeler les consignes.

09) A la tête du groupe des leaders chargés d’escorter le groupe et de dicter l’allure, Pascal Hennebert, le président-fondateur des Crazy Wheels.

Tout à gauche, un renfort de choix avec Nicolas Dubart qui fut, il n’y a pas si longtemps, le meilleur coureur amateur du Tournaisis.



10) C’est parti pour 200 bornes à un train élevé prévoyant tout de même quatre arrêts ravitaillement.

11) Le peloton est très bariolé car formé de cyclos venus des quatre coins du pays et même de la France voisine.



12) Le charme d’une telle grande entreprise c’est de savoir que l’on va bien rouler en profitant des bonnes roues.

Au point que l’allure moyenne enregistrée sera de 32km/h tellement les meneurs sont costauds.

13) Il suffira de décrocher si l’allure est trop rapide.

Mais les conditions climatiques sont idéales et le parcours parfaitement fléché, même si c’est de manière particulière.


      Autre allure


14) Si pour Stéphanie tout va bien, c’est qu’avec Eddy et Axel elle renoncera aux remparts de Binche en se contenant du 160 km, plus son aller et retour Velaines-Tournai.

15) Sur l’aire de départ un deuxième groupe « Follow us » est en formation pour s’élancer sur le même 200 mais à allure réduite ( ?) puisqu’annoncé à 26km/h.



16) Ce que sachant, certains contournent le groupe et s’élancent dans leur propre aventure.

17) Quitte à se faire dépasser. Ce qui ne tourmente ni Mathilde ni Nadine motivées pour le 160 km qui se révèlera bien roulant.

Avec un maximum de petites routes tranquilles par rapport à la destination.



18) Le groupe 26 est mené par Martial Bouvry, portant brassard tricolore de signaleur, et escorté par une équipe de 6 rouleurs qui se relaieront pour dicter le train à 26 km/h et assurer la sécurité notamment dans les ronds-points.

19) Mention spéciale pour le plus jeune engagé, 12 ans, aux côtés de son papa dans le peloton.



20) Puis c’est le départ pour une bonne cinquantaine de cyclos costauds qui rentreront avec 28 km/h de moyenne au compteur.

La bonne gouvernance du groupe, les bonnes conditions météos et le parcours roulant favorisant le dépassement de soi et de la moyenne prévue.

      Dans la course

21) Au hasard du peloton, quelques costauds comme Vincent Coppenolle qui le lendemain sera aux courses de Dottignies et Escanafles pour relater les exploits des jeunes dans le journal l’Avenir.



22) Ou alors, en gilet Clément, Guy Delvaeye le trésorier des Audax Tournai.

23) Puis Michel Ghysen, fameux randonneur de la Roue Houdinoise.



24) Mais aussi le maillot du Cycling Tour Banque de la Poste de ceux qui participent aux organisations comme la Grinta ! Challenge La Tournay.

25) Puis le groupe des Randonneurs du Dimanche de Taintignies assurant une belle représentation des clubs dynamiques du Tournaisis.



26) Pas forcément moins dynamiques, ceux-là ont cependant l’intention de rouler plus relax.

Les voilà partis pour le 80 km qui permettra d’être rentrés pour assister aux autres activités du Crazy Tour.

      Temps d’inscription

27) La folle animation des costauds en partance passée, il nous reste à passer aux formalités d’inscription.

Accueil de l’équipe qui, avec Nathalie Joy et Andy Catry, entoure Marc Vintevogel.



28) L’équipe Crazy de Sophie, qui procède au scannage des cartes des affiliés, va enregistrer 720 inscriptions.

Ce qui s’approche des 1000 envisagés suite à une bonne campagne de promotion.

29) Des inscriptions qui, à partir de 8h, sont celles de cyclos postulant pour le 80 ou 160 km.



30) Ainsi le groupe des cyclos de Lamain-Sport qui sont de bons rouleurs.

31) Participation remarquée de Daniel Vandewynckel, du club de Bas Warneton, qui comme l’indique sa veste vient de rentrer de l’extraordinaire Pékin-Paris-Londres de la FFCT.

Soit 13000 km en cinq mois.



32) Passage à la caisse avec des tarifs étalés de 2 à 7 euros, en fonction de la distance et de la couverture assurance d’un jour (1,5€) obligatoire pour les « non-affiliés ».

De plus une caution de 5€ est demandée pour la plaque de cadre qui sera remboursée ou échangée contre un t-shirt à l’arrivée.

33) Le retour de la plaque de cadre donne droit aussi à un ticket pour le tirage du vélo Museeuw prévu à 18h !

« A cette heure je serai rentré à la maison. Je devrai donc continuer à rouler sur un vélo ordinaire », explique le futur past-président du Challenge des Picardes.



34) Affaire qui roule, voilà le tout nouveau véhicule, piloté par Robin VDK l’employé attitré, de la Fédération Belge Francophone de Cyclo et du Vtt (FFBC) qui préconise le « Vélo-Liberté.be ».

      Premier bout de route

35) Pour Laurent, le plus japonais des Audax Tournai, et pour Jean Claude le spécialiste en organisations, le Crazy Tour démarre tranquillement comme ici dans la montée d’Antoing.



36) Cela va moins bien pour l’équipe inter-générationnelle de Givry. Mais la fuite sera vite refaite !

37) Le gamin de Givry n’a pas été le seul à subir les affres de la crevaison. Cela est arrivé à Moustache, le président des Audax Tournai, qui n’ignore pas qu’à Quiévrain il y a un célèbre vélociste.



38) Chez Franco, assisté par son fils et sa belle fille, chaque cycliste trouve ce qu’il lui faut.

39) L’adage est d’autant plus vrai que c’est à 100m de chez Franco qu’est installé le 1er (et 4e au retour du 200) point d’accueil et de ravitaillement.

Avec un Aquarius énergisant pour commencer.



40) Encore un signe d’organisation exceptionnelle qui donne aux cyclos le sentiment de participer à un grand moment de cyclotourisme, le Crazy Tour a prévu l’animation avec un duo d’accordéonistes.

41) Sans compter que l’accueil au ravito, installé dans un espace sécurisé proche de sanitaires, sera des plus chaleureux.

Pour ne pas dire un peu Crazy …




Pour la suite des initiatives exemplaires du Crazy Tour ... CLIQUEZ ICI


.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil