SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

A Faumont le Chicon Bike Tour (3e PARTIE/3) Réconfort 2012

Fallait pas se planter pour mériter son chicon

le Dimanche 15 Janvier 2012

Après le ravitaillement de Leforest un sentier fut pénible dans la boucle de Raimbeaucourt. Puis le parcours final et la distribution chiconesque firent oublier les tourments. « On y était, à Faumont ».

71) Au ravitaillement de Leforest, valable pour les trois distances Vtt, il y eut donc affluence de 1000 bikers.

Ce qui aura donné plein de beaux clichés au « photographe officiel » chargé d’alimenter le site du club organisateur : www.veloclubfaumont.com



72) Pour ceux qui n’arrivent pas dans les premiers, et pas dans les derniers non plus, la table semble avoir été victime d’une fameuse razzia.

73) Reste cependant un peu à manger et beaucoup de bonne humeur.



74) Pour boire il suffit de prendre le temps de mélanger l’eau et la menthe.

Mais avait-on soif?

75) Déjà ravitaillés, les bikers de Roost-Warendin se regroupent pour le final qui passe tout près des terres humides de leur commune.



76) Puis vient le moment de reprendre les machines pour la 2e partie du Chicon Bike Tour.

77) Les Bad Boys redémarrent en profitant d’un nouveau passage bien roulant.

On verra qu’ils avaient bien raison d’en profiter.



78) Pour les Roubaisiens du Vélo-Club, Gérard et Willy, c’est la guigne : 3e crevaison.

Cela n’empêchera pas de belles photos et une copie du tracé (40 km) complet sur le blog de Gérard.

Seulement une perte de temps.

      Y mettre le bon pied

79) Soudain, du côté de Raimbeaucourt, un bouchon insolite.

Avec une allure de pagaille générale comme quand il y a le feu !



80) Couper à travers champs ?

Voilà une chose qu’il ne faut pas faire … mais que je regrette de n’avoir pas faite !!

81) La piste, montante, est étroite entre un caniveau débordant et un talus surmonté d’une clôture avec barbelés …

Une véritable (petite) coulée de boue !



82) L’affluence gênant il est impossible de passer sans mettre le pied à terre.

Mais y mettre le bon, de préférence.

Car sinon c’est gadoue jusqu’à la cheville.

83) On finit par se sortir de ce mauvais pas.

Principalement parce que la boue est coulante.

Et pas le biker !



84) Voulant se sortir de la mélasse en moulinant, celui-là a brisé son dérailleur en changeant trop brutalement.

Il est occupé à se dépanner pour rentrer en raccourcissant la chaîne.

      Ultimes efforts

85) L’épreuve se poursuit, en file indienne, sur un sol toujours aussi fuyant.



86) Il ignore ce que pense le chicon poussant en pleine terre, mais le biker convalescent élève le chiffre des pulsations cardiaques en prétendant sortir du marécage :

« Bip, Bip » fait le cardio !

87) Pas encore pour cette fois-ci !

Tout finit par s’arranger avec l’impression de rouler sur l’eau.



88) A côté de l’épisode de Raimbeaucourt les flaques envahissant un chemin défoncé font figure de plaisanterie.

89) Pourtant à force de boue et à faiblesse de muscles, la machine blanche pèse des tonnes.



90) Pour qui se dispense de la boucle supplémentaire du 40 km, le passage dans le bois de Faumont laisse présumer un final des plus tranquilles et roulant.

91) Trop vite dit car il ne fallait pas oublier cette dernière ligne à travers champs.

Tout en suivant le parcours officiel cette fois.

Précision de Daniel, le vice-président du VCF:

"Ce passage, appelé Voie de la Messe, reliait autrefois le hameau du Boujon au village de Faumont. Il était emprunté pour se rendre à pieds à l'école ... et à l'église".



92) Il s’agit d’une sente que le cultivateur retourne chaque année et que les marcheurs et bikers se donnent donc la peine de damer.

Debout … les damnés de la terre !

93) Au moins ce dernier chemin de terre conduit-il directement au poste de lavage installé à la sortie du village.

On finira donc propre.


      Réconfort final


94) Les efforts sont bien récompensés dans la salle municipale d’accueil à Faumont.

En commençant par la boisson et le sandwich.

95) Sandwich que l’on continue de garnir de pâté.

On ne chôme pas.



96) Bonne disposition des tables de service en cas d’affluence:

sur deux rangées pour proposer la soupe au chicon.

97) Soupe reconstituante où l’on n’a ménagé ni le beurre ni la crème fraîche.

Il en aurait fallu … au moment de devoir s’en sortir !



98) Il y avait bien un sachet de chicons pour chacun malgré le record de participants.

99a) Chicons même pour les cyclos-bikers d’Orchies qui sont aussi experts en chicorée.

Chicorée préparée à partir de la racine des endives.



99b) Comme l’indique la plaque de cadre :

« Le 15 Janvier 2012, J’y étais au Chicon Bike Tour du Vélo Club Faumont ».



Une organisation qui figure parmi « les Perles du Nord ».

Pour revoir l'ambiance Chicon Bike Tour de 2010 ...
CLIQUEZ ICI


Pour retrouver le Chicon Bike Tour de 2007 ... CLIQUEZ ICI


.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil