SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

LA VALLOISE A VAULX

Elle vaut ce qu’elle …Vaulx ?

le Lundi de Pâques 12 avril 2004

On pensait titrer « par Monts et par Vaulx » mais c’eût été excessif. Beau parcours, beau temps et beau succès à Vaulx en ce Lundi de Pâques.

Riche idée que d’organiser une Randonnée Picarde en ce Lundi de Pâques, puisque 590 cyclos se sont inscrits. Soit l’une des meilleures affluences de l’année, bien que les « grands clubs » ne soient pas venus en masse : 54 Audax Tournai devant 34 Vaulx, 30 Allain et 29 Antoing. Preuve en fait que tout le monde n’est pas parti en vacances. Et que « ceux d’ichi » ne demandent qu’à rouler « par ichi ».



01) A huit heures on s’inscrit déjà, dans la Salle du Pas du Roc, dans de confortables installations.

02) L’accueil est impeccable : jamais débordé malgré l’affluence qui se prépare.



03) Alain Dedoncker, président du Cyclo Club de Vaulx veille au grain. C’est lui qui distribue les bulletins d’inscription et donc accueille tout le monde.

04) Un bulletin que Sylvie Clément remplit aussi soigneusement qu’une déclaration de TVA.



05) Et c’est parti pour un groupe d’Audax qui va rouler le 60 km. On va rouler, sur des routes joliment vallonnées en direction de Frasnes sans attaquer franchement les Monts. D’où le titre escamoté.

06) Le faux plat conduisant à Arc se négocie calmement pour ce trio de Néchin.



07) Et avec ardeur pour ce trio infernal. Dans les roues reconnaîssez le Kainois Jean Marie Cotton qui se prépare à son premier 200 BRM. Ce sera ce samedi 17 avril à Tournai : il va s’étonner lui-même.

08) Le ravito (une menthe à l’eau !), apprécié, ne va pas laisser le temps à Pascal Clément de se refroidir.


      Halte repos à Anvaing.


09) En revanche voilà un cyclo, en noir devant le camion Lysen Dumont, qui se demande quand est-ce qu’on peut dormir ! Et celui de droite qui s’apprête à tirer le rideau !

10) Pour celui-là le souci est de regonfler la chambre. Qu’à cela ne tienne : il y a une pompe à matelas dans le camion Lysen Dumont.



11) Le spectacle amuse l’un des doyens du village : « J’ai fait ma communion à 11 ans, c’était en 1931 ». Nous voilà contraint au calcul pour arriver à 84 ans ! Mais regardez derrière lui.

12) Serait-ce le secret de la longévité des gens (à vélo) d’Anvaing ? Les deux joyeux Antoigniens posent pour la postérité : « Frotte ma panse et voilà la chance », dit-on en ce gai village.



13) On voit bien que c’est fête en ce jour férié : « Quand on pense (failli écrire « panse ») que nos femmes croient que l’on souffre sur les vélos ! »

14) Mais c’est franchement ambiance de fête des vélos sur la place du village d’Anvaing.


      Un final pour tous les calibres.


15) Et puis l’on repart en campagne.

16) Pour arriver au très rural rond-point de Maubray, un village encore marqué par les histoires de « Mauvais gré ». De mauvais sorts si bien racontés par Claude Des Ombiaux dans « le curé des Pourcheaux ».



17) Et puis, en revenant sur les hauteurs d’Antoing nous voilà rattrapés par les « rapides » du groupe des Audax qui en terminent avec le 90.

18) Plus tranquille, mais fraîche comme le printemps ensoleillé, cette cyclote…



19) Joyeux groupe familial avec les parents et trois enfants Nef, du club d’Allain. Ils ont bouclé le 30 km des Picards.

20) Retour à Vaulx avec le vélo couché de Michel Lemaître. L’Hollinois est adepte de cette pratique en pleine progression. En témoigne d’ailleurs le succès de son superbe site internet « vélo couché » à retrouver dans nos liens :



21) Il a fallu ruser pour arriver à photographier Véronique Renaud. Voyez à son regard comme elle se méfie des « paparazzi » ! Et puis elle se laisse aller à la confidence : « Oui, je roulais très vite tout à l’heure, mais j’étais bien calée dans les roues ! »

22) Dans la salle du Pas du Roc (on est au pays des « roctiers », c’est à dire des extracteurs de pierre) l’ambiance est aussi Leffe que cyclos belges. Nous tairons donc le nom de ces cyclos mouscronnois.



23) Et, de même, nous tairons le nom du club de Jean Claude. C’est Monsieur Fortis qui va être content.



Une Randonnée Picarde de plus. L’une des plus agréables avant la saison des plus longues et plus lointaines distances : le BRM, puis Mons-Chimay, la Tournaisienne,… C’était soleil très agréable.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil