SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

30e MONS (EN BAROEUL) A VELO

Un anniversaire avec soleil, vent, T shirt et ambiance.

le Dimanche 21 Mars 2004

Jean Claude Fallet, vélociste à Mons en Baroeul (entre Lille et Roubaix), et président-fondateur du Cyclo-Club Monsois avait prévenu: « Il y aura du beau monde pour notre 30e Mons à Vélo ». Alors on y était…

On a été enchanté même si les organisateurs espéraient mieux que 362 participants, dont 34 de Mouvaux, 27 de Wasquehal, 25 de Roubaix, 23 d’Ascq… Il faut dire que la météo avait annoncé le pire et, qu’à 7 heures du matin, il pleuvait des cordes. Or on eut du beau temps ensoleillé, mais avec un vent, de type Mistral, contraire au retour d’un parcours visitant la plaine de Cysoing.



01) Quand nous arrivons au Centre aéré de Mons en Baroeul, André et Robert étudient le parcours. Inutile inquiétude, le fléchage, un « M » d’une belle écriture, sera parfait.

02) Première politesse : on fait un tour aux cuisines. C’est l’heure de la préparation du sandwich au pâté.



03) Deuxième politesse : on retourne aux cuisines. C’est l’heure du sandwich au jambon. On sera gâté à l’arrivée, car en plus du sandwich il y aura une (petite !) Porter et un Tee-Shirt de 30e anniversaire.

04) Puis c’est le départ, juste avant 9h pour le 40 ou 60 km vers Cysoing. Après les costauds du 80 qui se font pousser par la bourrasque jusqu’au Mont Saint-Aubert (non escaladé). Pour l’instant on ignore que le plus dur sera de revenir.



05) « Du beau monde », avait dit Jean Claude Fallet. Sans doute déjà en pensant à ce fameux trio, webmastrice en tête, des Cyclos Randonneurs de Marcq en Baroeul, commune voisine.

06) Les mêmes, mais cette fois avec Pierre Vilain en tête, et toujours sur leur remarquable équipement « randonneur ».


      Des fois on rigole, alors qu’on ne devrait pas !


07) Les ennuis ne seront pas légion mais c’est la fuite au 2e km. Alors je suis prévenu : « On rit de nos malheurs car, si notre président Robert les voit sur internet, … il va rire de nous ! »

08) Mais que les Leersois se rassurent. Regardez bien la photo du président Robert Decock qui essaie de rouler sur la bande blanche, sans les mains… Il n’y arrive pas !



09) Les malheurs de la crevaison ne datent pas d’aujourd’hui. A preuve à la sortie du pavé de Sailly les Lannoy la stèle dressée en hommage à Hennie Kuiper qui remporta Paris-Roubaix (1983) en solitaire malgré une fuite dans ce dernier tronçon pavé.

10) Pas marrant non plus de tenir, toute la matinée, le contrôle-ravitaillement en pleine plaine de Cysoing. Mais pas question de s’installer ailleurs qu’à l’endroit indiqué. D’ailleurs cela sentait si bon la campagne…



11) Arrive le trio de Roubaisiens qui me protégera pour le retour.

12) A condition qu’ils s’arrêtent ! Emporté par son élan, à moins que cela ne soit une blague de plus de sa part, Daniel Decavel a besoin de sprinter… pour s’arrêter plus brutalement. C'est sa force d'inertie!



13) L’endroit est historique. A un kilomètre du célèbre Café de l’Arbre sur la route du paris-Roubaix, se trouve la Chapelle à l’Arbre, dressée à l’endroit où, en 1214, Philippe-Auguste aurait fait la sieste avant de remporter la bataille de Bouvines.

14) Toutes ces explications ne découragent pas Andrée, notre compagne leersoise du jour : « A Bouvines ?, Allons-y, c’est justement le patelin suivant ».


      Retour à la ville trépidante.


15) Vent debout, les cyclos reviennent vers l’agglomération. Dernière campagne à la hauteur du château d’eau de Ascq.

16) Même effort au même endroit avant de traverser la ville nouvelle de… Villeneuve d’Ascq qui se flatte, à juste titre, d’être une ville aussi moderne que verte. Avec des pistes cyclables qu’il faudra partager avec les marcheurs, les rollers et joggeurs du dimanche matin.



17) L’astuce de ces pistes c’est, comme ici, d’emprunter des tunnels réservés aux non-motorisés, qui permettent de passer sous la voie rapide. Sortie du tunnel.

18) Et quand c’est fini de lutter contre le vent, on jette le vélo par terre. Le Laminois Jean Claude Vandaele va faire comme les autres.



19) Puisque c’est fini, on va se quitter. Mais pas facile de quitter les cyclos d’une autre génération. Or la génération de Daniel Decavel, ne date pas d’hier. Il a tout connu du vélo Club celui-là.

20) Grandes et belles retrouvailles pour les cyclos de Leers. A noter cependant la différence, sur les tables, à l’arrivée d’une randonnée française et d’une randonnée… belge. Chercher la mousse c’est trouver l’indice.




Conditions un peu difficiles mais randonnée d’agrément pour nous au 30e Mons à Vélo. Bonne route aux maillots jaunes du Cyclo-Club Monsois.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil