SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

A TOURNAI LA JUBARU BIKERS DES AUDAX EN HALLOWEEN (2e Partie

Le Tour du Mont Saint Aubert passe par la Croix Jubaru

le Dimanche 28 Octobre 2007

Nous en étions dans l’ascension du Mont Saint Aubert, en compagnie de 606 bikers. Il faisait gris mais sec. C’était le jour d’Halloween et à la veille d’un lundi trempé.

Le succès d’une randonnée cyclo ou VTT tient à peu de chose. Avec la pluie du lendemain le plaisir de rencontrer Halloween au cours de la Jubaru Bikers eut été gâché.

Mais il fait sec et roulant sur un parcours Jubaru qui a éliminé la montée impossible sur le flanc sud du Mont Saint Aubert. Les Bikers d’Oudenaarde ne regrettent pas d’avoir choisi de participer à Tournai.



37) Voilà la sortie du chemin creux que Marcelino a loupé.

Il fallait suivre les flèches : vertes à terre et oranges sur les poteaux.

38) Emporté par l’élan de son Cannondale, Gus, le carrossier du Garage Pascal Mercier à Kain, retient son souffle pour prendre d’assaut le Mont Saint-Aubert.



39) Ces trois jeunes Tournaisiens ont choisi de marquer le stop avant de prendre la route qui mène au Col de la Croix Jubaru (99m).

40) Une voiture décide de s’arrêter pour leur donner priorité. Voyez la plaque d’immatriculation, avec un « P ».

C’est la voiture d’une Parlementaire Wallonne, avec la députée Monique Willocq au volant.

Entre autres fonctions, notre députée est « la gardienne du Mont ».


      Jubaru nous voilà


41) 200m plus loin c’est une Croix Jubaru fleurie que découvrent nos Tournaisiens. Ils se souviennent qu’en ce lieu, le 14 juillet 1897, Amand Jubaru, de Tourcoing, trouva la mort … à vélo. Il avait 27 ans.

Les Audax Tournai en ont fait leur Saint Patron Martyr. D’où la Jubaru Bikers.

42) Tout le monde passe en cet endroit mémorable. Y compris Yves Honorez qui a fixé une camera sur son casque pour un reportage en « live » sur son site perso.



43) Après la croix, sise au « Carrefour Jubaru », il reste 200m pour gagner le col et plonger sur le versant nord de la ligne de hauteur.


44) Voilà donc le passage à 99m, dans le creux d’une ligne de hauteurs entre le Mont Saint Aubert (145m) et le hameau du Bourdeau (117m), du col de la Croix Jubaru.



45) Le premier col connu en Belgique (depuis 1985) sous la pédalée des Bikers de Ninove.

46) L’effort fut si intense ( ?) que la chaîne se brisa.

Pas de quoi dérouter les vttistes d’Oudenaarde qui ont procédé à la réparation.


      Le plus dur étant fait


47a) Devant l’Hôtel-Restaurant la Grignotière, se tient le ravitaillement qui concerne tous les parcours.

La séparation 30/45-55 km surviendra un peu après.

47b) Les Audax Tournai préposés au service : Jacky, Jean Pierre, José (chef de poste), Firmin et Lydia.

Un accueil parfaitement bi-lingue.



48) Après le ravito, la montée en sous bois du flanc ouest du Mont est superbe.

49) Les costauds s’en donnent alors à cœur joie. Je suis bien content de faire la photo … et de souffler.



50) A la sortie il faudra prendre à droite, pour ne pas plonger directement à la Ferme du Reposoir.

51) Après une boucle vers Obigies et l’Escaut, ceux du 45 et 55 km reviennent sur notre 30 km dans la rue de la Cheminée.


      Kain, m’in bieau villache


52) C’est ainsi que nous sommes rattrapés par les sportifs de Hem. Encore dix bien groupés.

53) Voici la belle plongée sur Kain, via le pavé de la rue du Ruisseau qu’on n’ose plus proposer, même en montée, aux coureurs sur route.



54) Dans Kain-La Tombe, voici une « voyette », un chemin plus qu’étroit qui sera bientôt sécurisé, à la demande d’un riverain.

55) L’occasion d’y rouler à toute vapeur, mais en file indienne.



56) Cette première voyette enchaîne sur une seconde qui débouche dans la rue du Saulchoir en longeant le Château Desclée.

57) Nous voilà, derrière mon jardin, dans les parages du Stade Luc Varenne qui héberge le Football Club de Tournai (2e Division Nationale) et le Racing de Péruwelz (3e Division).

Faut bien rembourser la construction et la lumière de ce beau stade.



58) Attention les gars : ne pas oublier de tourner à droite … même si le photographe s’est placé de manière à bien cacher la flèche !

Quel humour !

59) En tandem, avec le maillot de la Pédale Saint Martin de Tournai du temps de sa formidable équipe de féminines.


      En plein champs


60) Dans la plaine, l’ensileuse pour couper et broyer le maïs avant l’ensilage.

61) Ces Hémois reviennent du Roc d’Azur, à Fréjus, la grand messe des VTTistes.

La Jubaru Bikers n’est, pour eux, qu’un joyeux décrassage.



62) Un champ plus loin c’est déjà les semailles du blé d’hiver.

A quand la moisonneuse-batteuse qui laboure et ressème les grains récoltés ?

63) En attendant, les bikers arpentent les champs labourés.



64) Cette fois c’est caméra sur l’épaule pour filmer le parcours.

Pour quel site?

65) Le final de la Jubaru vaut son pesant de technique.

Il faut ici savoir glisser de souche en souche.



66) Le passage entre les arbres est si étroit que l’on parle de « SingleTrack ».

      Esprit de famille

67) Pour les amis de Bruno Duquesne, la passion est celle du « SingleSpeed » : Vtt à une seule vitesse.



68) Puisqu’on est, enfin, revenus à la salle de Warchin voici une photo évoquant l’esprit de famille.

69) Esprit fort, au point que Christel et Philippe portent le tee-shirt « Paris-Pékin » rappelant que notre Marcelino national fera partie de la grande aventure FFCT de mars à août prochain.



70) On se quitte avec ce passage de relais. Le papa qui a fait équipe avec le fiston sur le parcours de la Jubaru Bikers.



A bientôt pour les prochains rendez-vous VTT régionaux d’hiver.
Pour retrouver l’ambiance de la Jubaru Bikers 2006 …
CLIQUER ICI


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil