SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

DERNIERE ETAPE EUROBIKE A FRIEDRICHSHAFEN (3e Partie/3) 07

Finir de marcher vers un monde qui roule

du Jeudi 29 août au Dimanche 02 Septembre 2007

La deuxième journée des Bouticycles réunis à l’Eurobike de Friedrichsafen se termine. Il faut accélérer l’allure pour tenir ses objectifs.

71a) Impossible de tout voir. Pourtant l’EuroBike, avec ses stands, ses animations, ses restaurations et ses rencontres, laisse de bons souvenirs aux visiteurs.

Parmi les premiers enchantés, les détaillants de l’enseigne Bouticycle qui s’étaient libérés pour une visite groupée organisée.



71b) Pas vraiment spectaculaire mais absolument nécessaire, le câblage se doit de fonctionner sans réticences.

La souplesse des gaines Nokon révolutionne le genre et sa présentation embellit la machine.

72) Pas plus que les sous-vêtements ReSkin, la marque Bioracer, qui porte les couleurs nationales, ne s’en tient pas à son succès en Belgique.



73) De même les vélos Ridley qui partagent le même stand.

      Le bon accueil des Hutchinson

74) Patrick Banick et Eric Van Havaerbeke se font un plaisir de capter son auditoire avec les nouveautés cyclistes de Hutchinson, spécialiste de la transformation du caoutchouc.



75) Les pneus VTT Hutchinson font fureur sur le marché avec, par exemple, le Python Airlight qui allie performances et adhérence sur terrain sec.

Au premier plan, Jean Pierre Ribourdouille, Bouticycle à Herblay,pas plus qu' Antoine (Bouticycle Chedaleux (56)) et Romain (Bouticycle Degueurce (21)), en arrière-pneu, ne diront le contraire.

76) Ce pneumatique équipe, le cas échéant, l’Orbea de Julien Absalon, champion du monde Country VTT.

Loïc Lamouller (Bouticycle Poitiers) et Romain Berhault (Bouticycle Prieur à Mortain (50)) ont apprécié.



77) Bouticycle Roue Libre à Nice, François Dola précise ce qu’il attend d’un pneu attractif.

Tony Cascino, Bouticycle Pégomas (06), en arrière plan, participait aussi aux échanges instructifs sur la gamme Hutchinson.

78) Ce n’est plus tout à fait une nouveauté, mais le « tubeless » (sans chambre à air) Hutchinson reste inégalé, tant sur route qu’en VTT.



79) Et pour les fêtes de fin d’année, Hutchinson propose aux détaillants une belle promotion sous la forme d’une paire de roues route équipée (moyeux Miche compatible Shimano et Campagnolo) au prix public de 159€.

"Pourquoi pas aussi en VTT?" fut-il demandé.

80) On a beau dire et beau faire, le pneumatique reste confronté au problème de la crevaison.

La parade Hutchinson, préventive et curative, serait la bombe « Fast’Air ».



81) Et, comme l’hiver approche, la firme distribue des boules auto-chauffantes qui stimulent l’imagination.

      Encore une série de stands qui retiennent l’attention

82) La rangée des roues Mavic, incomplète sur la photo, se passe de commentaires. A chacun d’accrocher la bonne roue.



83) Les casques LAS pour ne pas dire « hélas ».

84) Nouvelle offensive canadienne avec le vélo RedBull. Une technologie qui met la pression sur le savoir faire des Européens.



85) Jolie marque teintée de nationalisme : les feuilles d’érable, au niveau du pédalier, comme signe distinctif.

86) Les selles San Marco, assises sur une solide réputation.



87) Bon Prince, le dernier des Pinarello, occupe une place de roi.

88) Décor alpin pour le MBK qui a participé, avec l’équipe Agritubel de Juan Miguel Mercado, au dernier Tour de France.



89) Autres conditions de course, autres machines disponibles.

      Quelques bonnes dernières rencontres

90) Le cyclisme allemand de compétition était représenté, au moins, par Andreas Schillinger, de l’équipe continentale Sparkasse.

Pas classé parmi les plus connus, mais un bon coureur dont le cœur bat à 39 pulsations minute au repos.




91) Encore une marque bien implantée sur le marché français, les composants et accessoires TA Spécialités.

92) Un vrai bijou en titane et carbone, pliable en déboîtant trois manchons, ce tandem Santana ne pèse que 14,7 kg.

Prix de vente : 12730€. A partager en deux !



93) Et voilà Estelle ! Le vélo de ville à assistance électrique dont le concept devrait faire fureur.

Les défenseurs de la promotion de la bicyclette en ville parient gros sur ce nouveau créneau.

94) Puisqu’on est arrivé à l’heure du beau et du charme, voyez cette décoration de cadre faite à la main … sous les yeux d’une admiratrice.



95) Cette fois c’est le corps (beau) de la belle qui est mis en peinture … par l’artiste.

96) Tout cela devant nos flashs émoustillés.

P.C.: Le pinceau sous les bras, cela chatouille?



97) Afin que nul ne l’ignore, la décoration, de face comme de dos, est offerte par les cycles Kellys.

      Fini le vélo ?

98) La 2e des 4 journées Eurobike se termine. Les Bouticycles vont regagner leurs pénates. Non sans prendre le soin … de se rhabiller.

Bon souvenir du groupe.



99) Poussés par l’instinct de survie, nous croisons Peter De Raeve (Decca) qui s’entraîne aux mœurs locales.

Il propose de nous désaltérer.

100a) C’est (presque) toute la Belgique qui se réunit alors, à la sortie de l’Eurobike Friedrichshafen, autour de Peter et de Simon Gueuning.



100b) La mission de Bouticycle est donc terminée : les détaillants sont informés. On retrouvera l’enseigne au prochain Mondial Deux Roues à Paris … puis au Roc d’Azur des VTT.



Le plaisir d’un grand salon et la chance de côtoyer des professionnels du vélo. En attendant de se retrouver à Paris, puis à Bruxelles ...


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil