SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

A LEUZE LA ROUE DE L’AMITIE AVEC THIERRY MARICHAL

Un petit tour au milieu des coureurs

le Dimanche 23 Octobre 2005

Le professionnel leuzois, Thierry Marichal, avait invité une vingtaine de coureurs pour une « Roue de l’Amitié » orchestrée par le Leuze Bike Club qui à son tour invitait des cyclotouristes et des cyclosportifs.

Le principe est entre le critérium et la course de gentlemen. Mais, particularité, la 1e des trois épreuves proposées s’adresse à ceux qui ne se sont jamais pris pour des coureurs. Pour la 3e fois, je figurais parmi ceux-là … au titre de chroniqueur cyclotouriste !

Un plateau de qualité avec, selon le numéro de dossard : 1 Thierry Marichal, 2 Erik Verbrugge, 3 Philippe Gilbert, 4 Igor Abakoumov, 5 Jean Paul Simon, 6 Wim Van Huffel, 7 Koen Barbe, 8 Mathieu Criquielion, 9 Frédéric Amorison, 10 Bert Roesems, 11 Gregory Habeaux, 13 Wim Vansevenant, 14 Cédric Vasseur, 15 Michael Blanchy, 16 Olivier Kaisen, 17 Kevin Ista … mais aussi Nico Mattan qui s’est invité ( !) et des régionaux comme Jérémy Devaux, Georges Clément, Sébastien Mattoza…



01) Accueillant aussi bien les cyclos (dont Bernard Deffontaines de la Voix du Nord et Jean Delbecq du Courrier de l’Escaut) que les coureurs, Georges Delfosse, secrétaire du Leuze Bike Club, est responsable de l’organisation.

02) La feuille de départ est à remplir selon les règles en vigueur des courses. Sous le contrôle très amical de commissaires officiels comme Michel Bosquillon et Pascal Eeckhout.



03) Pascal Eeckhout, aujourd’hui commissaire international, fit ses jeunes classes, voilà 25-30 ans, parmi les Audax Tournai. Toujours affable, avec beaucoup de rigueur.

04) En maillot du Club des Cent Cols, alors qu’il en a franchi près de 1000, Don Pedro connaît bien le milieu cycliste puisqu’il officie comme médecin officiel dans les courses. Ici, il sera associé à Frédéric Amorison.


      La fièvre des préparatifs ?


05) L’arrivée de Philippe Gilbert suscite un supplément de brouhaha. Sans problèmes car les collègues et amis de Thierry Marichal sont particulièrement disponibles.

06) A gauche se présente Jean Paul Simon, de Court St Etienne (Brabant Wallon) de l’équipe Landbouwkrediet-Colnago. Ce sera mon relayeur dans la première « épreuve ».



07) Deux frères Gilbert réunis avec, en arrière plan, Freddy Havelange le plus illustre des speakers en Belgique.

08) Commissaire de route, Michel Maton est un cyclo qui s’implique dans l’organisation des courses. Le mouvement cycliste doit beaucoup à des bénévoles de cet acabit.



09) On signale aussi l’arrivée d’Erik Verbrugge qui se faufile entre Gaétan Lebailly, de No Télé, et de Don Pedro … l’étoile des cimes.

10) Le jeune champion du Hainaut est à ranger du côté des vedettes. Une belle occasion, pour lui, de côtoyer les grands.



11) Les pros, en maillot de leurs équipes respectives (Cofidis, Lotto Davitamon, Quick Step, Landbouwkrediet, Jartazzi, RAGT … ) se retrouvent sur un terrain d’amitié. C’est la fin de saison. Tous les présents sont assurés de courir l’an prochain, mais certains en changeant d’équipe.

      Le milieu des courses

12) Dany Dusausoit, vélociste à Beloeil mais ancien champion de Belgique, se retrouve dans une ambiance qu’il affectionne. Il fait équipe avec Win Van Sevenant un fidèle équipier de Peter van Petegem.



13) Avec Vincent Coppenole, le Courrier de l’Escaut a mobilisé ses plus fins limiers. Il s’agit de ne rien manquer des faits et exploits du leader Marc Fion.

14) Le leader, justement, est occupé à nouer des alliances de course.



15) La première épreuve est disputée en relais, les coureurs partant en premier et passant le relais au bon dossard. Et ainsi de suite à chaque tour d’1,4 km. Ceci sur une heure … nettement raccourcie pour cause de départ tardif.
Très symbolique, je vous dis !

16) J’ai contacté mon relayeur Jean Paul Simon pour élaborer une fine tactique qui va se révéler très payante.
Attendez le résultat de la course.


      Sur les chapeaux de roue.


17) Le départ est donné. C’est parti pour le tour des coureurs, tous derrière Thierry Marichal.

18) Deux tours plus tard voilà qu’on retrouve Philippe Gilbert en longue attente : « Je n’ai plus de nouvelles de mon associé ! »



19) Freddy Havelange annonce bientôt la victoire d’Annick Bruneel, du club cyclo local des Feuilles Mortes de Vieux-Leuze. Elle était associée à Kévin Ista.

20) Pose et fleurs pour les vainqueurs. A côté de Jean Paul Simon … j’enrage !
Nous ne sommes « que » deuxièmes, malgré un bon indice de popularité picarde.
J’espère seulement que cette déception ne sera pas dommageable pour la suite de la carrière de mon relayeur.



21) A peine descendu de machine, Gaétan Lebailly reprend du service pour les sports de No Télé : « Alors cette roue de l’Amitié ? »

      Du vrai sport avec les sportifs du vélo.

22) Jean Paul Simon est déjà reparti pour de nouvelles aventures. Avec un vrai sportif, Laurent Dubois, il dispute maintenant un contre la montre sur un tour.



23) Idem pour Mathieu Criquielion qui entraîne un jeune et brillant Crazy Wheels.

24) Pour Dany Dusausoit c’est la minute de vérité. Le contre la montre était sa grande spécialité.



25) Ayant complètement récupéré de mes efforts, je suis surpris, par un photographe « amateur », en plein milieu des coureurs.
Tâchez donc de faire cela à l’arrivée d’une étape du Tour.

26) Une vraie course de gentlemen (un coureur et un non-coureur) est alors lancée pour une heure. Avec du spectacle et beaucoup de mouvement.
La presse locale donnera le résultat de la course car nous avons préféré visiter les coulisses.



27) Le peloton roule à fond. L’exercice pour le spectateur c’est de reconnaître les coureurs. Ici ce sont surtout des « sportifs ».

28) Tiens voilà Cédric Vasseur (encore Cofidis avant de passer chez Quick Step), dans la roue de Georges Clément (Vélo Club de Bury).
Sympa sa présence car la veille c’était la fête chez lui, à Steenvoorde dans le Nord de la France.


      Ambiance de kermesse et de fête de l’amitié.


29) En marge de la course, le député Christian Brotcorne avertit un administré, éleveur de pigeons, que ses « coulons » ne doivent plus voler. Tiens, la grippe aviaire nous rattrape au tournant !

30) Et voilà une vue, prise au hasard, sur des spectateurs attendant patiemment les coureurs. Ambiance de kermesse en réalité. Les cyclos assidus reconnaîtront quelques bons Picards réunis. Allez Santé !



31) La photo durant la course manquait. Alors on a réuni Don Pedro et Frédéric Amorison pour la photo : « 4e de la première épreuve ? » – « Oui. » - « Pas mal ! » - « Bof ! »

32) Jean Philippe Loy avec sa petite famille est dans son milieu. La veille il a couru, sous le maillot Auchan-Petite Forêt, à Steenvoorde.
Se souvient-il qu’on l'a vu courir pour la première en 1985 ?
Et toujours dans le coup.



Allez encore un tour de circuit.

Un circuit de bonne amitié.

En attendant une belle saison prochaine pour tous les cyclistes.



C’est tellement bien cette roue de l’Amitié qu’on suggère d’y inviter un représentant de chaque club cyclotouriste de l’Entente du Tournaisis. A charge pour chacun d’attirer ses supporters.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil