SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

MONS CHIMAY MONS DE DRAGONS 05 2e Partie

Boucler un grand monument de cyclotourisme.

le Dimanche 01 Mai 2005

« Pour aller, cela va. Mais pour revenir… » disait l’autre. Or le Mons-Chimay-Mons 2005, sous un début de canicule, a retrouvé ses hauteurs d’antan. Un vrai Cyclo-Côteur.

Retrouvons, avec cette 2 partie de reportage, nos cyclos abandonnés en plein virage. Dans une épingle tellement serrée que tout le monde y serre les fesses. (50)

Laissant le 200, et ses côtes Couvinoises, aux plus costauds, plus courageux ou moins pressés, j’opte pour le 150 qui va filer plus directement à Chimay, la très désirée. Mais profitons d’abord du parcours d’exception.



51) Au sud de Beaumont, du côté de Froidchapelle, on roule en plein bocage à proximité des Lacs de l’Eau d’Heure belges et du Val Joly français. Beauté naturelle.

52) Les groupes vont défiler dans cette partie de terre hennuyère qu’on appelle la Botte du Hainaut. L’Oise y prend sa source avant de se jeter dans la Seine. Grâce à quoi le bassin de la Seine n’est pas exclusivement français !



53) Pour l’instant on roule. Au milieu des vertes prairies printanières jaunies par les fleurs de pissenlits qui vont donner du goût et de la couleur au beurre de ferme.

54) En arrière plan un couple de cyclos aux couleurs assorties : vert et jaune.



55) Ceux-là c’est plutôt la couleur cassonade : normal pour des cyclos de la cité sucrière de Brugelette.

      C’est au sommet qu’on retrouve le cyclo

56) Voilà l’invincible armada du Club des Copains Cyclos de Wasquehal lancée sur le 200. Du moins la première partie. Et surtout les plus valides. On apprend que Bob Degaudez a manqué le rendez-vous suite à une chute de moto, sur circuit de vitesse, dont il est accro. Bon rétablissement Bob.



57) Avec le bonjour des cyclos de Curgies, donc du Valenciennois.

58) Les cyclos français sont en nombre, (451 sur 2156 participants) surtout sur les longues distances. Voici le groupe des cyclos de Fâches Thumesnil, de la banlieue lilloise.



59) Les mêmes, en plus gros plan, une ou deux secondes plus tard !

60) Et toujours les mêmes, mais cette fois un ou deux kilomètres plus loin.



61) Espérons qu’ils vont s’en sortir. Ce n’était qu’une petite fuite.

62) Pourtant, pendant ce temps-là, le défilé des cyclos continue.


      Un de Chimay, un qui roule à l’eau.


63) Ce qui nous amène tout doucement à Chimay. Voilà un maillot de club qui fait envie. Bien remarquer que si le mot Chimay désigne la ville du club, le lettrage est celui de la brasserie… de tous les clubs.

64) Sur la place de la gare, d’un côté c’est braderie. Avec des vieux vélos abandonnés en cours de route ?



65) De l’autre c’est l’affluence de ceux qui font le 150. Mais les premiers du 200 ne vont pas tarder.

66) Supplément d’ambiance avec le déboulé du Bol d’Air d’Enghien.



67) Des Bol d’Airiens qui reviennent d’un merveilleux séjour cyclo à Ténérife.

Ils n’ont pas hésité à me plaisanter : « On a cherché mais on n’a pas retrouvé ton vélo volé. En revanche on a tellement bien cherché qu’on a retrouvé un petit gamin de 3 ans qui réclame son papa ».

      Le rire narquois des Dragons de Mons.

68) Un Mons-Chimay-Mons sans raidards serait trahir la légende. Elle est raide la rue Hubert qui va dépasser la pointe du clocher de Bailièvre.



69) On dirait que les cyclos s’y font la courte échelle.

70) Pas moyen de rester côte à côte, ni même roue dans roue, en fin de parcours.



71) Le retour à Bersillies l’Abbaye est alors très bienvenue. Les cyclos d’Alsemberg, aux couleurs bien vives et sponsorisés par un voyagiste, ont pris position de récupération.

72) Puis la place est pris par le groupe de Leerbeek On profite du beau temps pour s’offrir du bon temps.



73) Pas mal le maillot des cyclos de Guise, la cité du Familistère. Des couleurs d’autant plus chaudes qu’elles sont sponsorisées par les poêles Godin.

74) Affluence à la table de ravitaillement. C’est le moment du complément énergétique.


      Ce qu’on appelle finir en beauté ?


75) Mais il faut repartir vers la Chaussée d’Alsemberg pour l’arrivée. La dernière étape sera moins vallonnée et le vent, qui vient de se lever, souffle dans le bon sens.

76) Tout allait bien pour Paul qui avait chaussé de neuf sa bécane. Las, le pneu neuf éclate. Heureusement, Gérard à un vieux pneu de rechange dans sa sacoche…
Alors qu’est-ce qui est mieux : un pneu neuf sur la roue ou un vieux pneu dans la sacoche ?



77) Trêve de plaisanterie. Il me faut écourter la randonnée car, à Ath, la famille m’attend. Dans la bande des quatre petits enfants, à droite c’est Maud (2 ans) et Paulin (3 ans) …qui sont nés un 2 mai ! Comme moi !!

78) Sur ce site perso, j’allais oublier le plus beau et la photo Action Photo Team.
Regardez-bien, mon « sur-place » dans la côte du Camping c’était à la veille de devenir … « Sexagénaire »
C’est qui, celui-là ?




Tout l’art est de profiter de tous les grands et bons rendez-vous. Participez (route et marche) très nombreux à la Tournaisienne ce samedi 07 mai.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil