SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

A LEERS PICARDE D’AMITIE TRANSFRONTALIERE 05

Quand les calendriers s’accordent à Leers…

le Dimanche 03 avril 2005

Certains réclament un calendrier transfrontalier. Ce fut le cas à Leers ou le club de Leers-Nord (B) mit sa Picarde en association avec l’Amitié d’Auchan Leers (F).

La morale de cette histoire est que si tout le monde était content au Collège Alphonse Daudet de Leers, les dirigeants avertis auront remarqué que, avec 868 participants sur une Picarde plus une Amitié ; l’organisation ne fait le plein. Malgré des conditions favorables.

Comme son nom ne l’indique pas spécialement, la Mélantoise de Leers conduisaient le 75 et le 90 jusqu’à Mons en Pévèle, mais en traversant le Mélantois. Le président des Audax Leersois, Albert Willocq organise la manœuvre.



02) Dans les superbes installations du collège Alphonse Daudet à Leers, les Auchan Leers, dont un ancien de Jean XXIII à Roubaix, tiennent la caisse. « Renfort caisse » Vous connaissez la musique.

03) Et, dans l’allée centrale, les Audax leersois homologuent les cartes de route. Il fallait remarquer, sur la table, le carton vert annonçant des travaux sur la route de Chéreng.



04) Les cyclos du Lys vélo Club s’inscrivent en équipe. Ils forment une classe studieuse. Aujourd’hui on va parler beaucoup d’école.

05) Daniel Verbrakel et Patrice Dejonckere ont usé leurs cuissards ensemble dans les compétitions amateurs. Daniel est devenu secrétaire du Vélo Club de Roubaix et Patrick est vélociste (spécialiste MBK) à deux pas du vélodrome.



06) Ceux-là aussi sont de bons copains. On jurerait qu’ils ont fait le régiment ensemble.

      Rien ne sert de partir tôt quand on sait courir.

07) Dehors, sur le coup de 8h30, les gros bras ont rendez-vous avec une partie de manivelles. Ils seront une centaine à nous mettre un fameux courant d’air à l’aller. Moitié moins au retour.



08) Les Crazy Wheels sont les spécialistes du rendez-vous club. Mais tout le monde n’arrive pas à la même heure au même endroit pour une vitesse inégale. Aujourd’hui, en France, c’était 37,9 de moyenne. Chaud derrière!

09) L’ambition de l’équipe mouscronnoise (5e club plus nombreux avec 30 participants) c’est de trouver chaussure à son pied.



10) La chose étant faite, c’est parti comme en 14. Les « philocyclosophes » s sont en route.

11) Ceux d’Hérinnes, dont le club démarre fort, franchisent leur première frontière.



12) A la sortie de Chéreng, Frans et Stéphane représentent les Audax Tournai qui se classent 4e club plus nombreux avec 38 participants. Mais, le même jour, ils sont une dizaine au 200 BRM d’Essars lez Béthune.

13) Ceux-là mettent en évidence, au dessus de la tête, le panneau du Paris-Roubaix de la semaine prochaine.


      Cas d’école.


14) Mais qui voilà ? De jeunes figures cyclotouristes armés de VTT.
« Eh, bonjour Monsieur Dremond »crie l’un.
- « Mais non, c’est Tignon » réplique l’autre.

15) Il s’agit d’anciens élèves du Lycée Saint Rémi dont l’un va devenir opticien, l’autre fait du développement informatique et le troisième je ne sais plus. Pour leur « punition » je vais les entraîner, hors circuit, sur le pavé de Cysoing.



16) Alors la petite récompense, car ils ont de beaux diplômes, sera une pose devant le panneau annonçant le pavé Gilbert Duclos-Lasalle. Rouler est une chose, voir le pays en est une autre.

17) Le 40 km ramène très vite au ravitaillement de Willems. Des Leersois Omnisports sont arrivés. En fait, des Leersois, il y en a partout car ils sont les plus nombreux avec 85 participants.


      Moment d’arrêt et de convivialité.


18) On se presse devant la table. Face à la caméra, un cyclo dont nous cachions, pour raison de sécurité (hum !) la véritable identité. A sa demande, car il sera bientôt en retraite, disons qu’il s’agit de Bernard Rinardi de l’A.C. Police de Saint-Ghislain.

19) Copieux, le ravitaillement avait la particularité de proposer autre chose que des biscuits : petits pains au chocolat et tranches de brioche par exemple.



20) Petit coureur deviendra grand certainement. En tous cas les mimiques sont impressionnantes. Ambiance familiale course.

21) La famille gaurinoise profite de l’arrêt pour prolonger son petit déjeuner. Ambiance familiale cyclo.



22) Ce cyclo de l’ASPTT Roubaix s’en tire bien. Il vient de chuter dans les travaux de la traversée de Chereng ! Travaux qui seront terminés dans huit jours pour le Paris-Roubaix des pros.

23) Partager la route avec les équidés est toujours aussi spectaculaire que problématique. Le cavalier doit maîtriser sa monture.



24) Dernière étape. Le Cyclo Club, rebaptisé Vélo Club l’an prochain, de Wasquehal repart bien groupé. Avec 46 participants c’est le 3e club plus nombreux.

25) Puis repartent à leur tour les maillots jaunes du Lys Optique qui fêtent leur 20e anniversaire.


      Se mettre dans le flou ?


26) Il faut accepter le flou de photo. L’appareil n’est pas habitué à pareille vitesse. Il s’agit du groupe de ceux du 90 rentrant à 37,9 km/h de moyenne. Voilà qui remet certaines pendules à l’heure !

27) A l’arrivée on retrouve Patrice Dejonckere et son club FFC d’Hem :
« Un vrai plaisir. C’était une partie de manivelles entre coursiers qui se tiraient déjà la bourre, mais en course, il y a 20 ans. Ils ont de beaux restes les vieux copains. »



28) Dans le groupe de tête il y avait Philippe Cassette. C’est un collègue. Tout comme Didier Noêl qui s’occupe du club de Willems et de l’Ufolep.

29) Encore un collègue, avec Daniel Mouton dont les élèves organisent, le jeudi 5 mai (Ascension) le 6e Brevet Cyclo du L.I.C.P.(Lycée Industriel et Commercial Privé) de Tourcoing. Départ 7h30-10h, place du Théâtre à Tourcoing. Avec une tombola fabuleuse. Et un reportage, fait par les élèves, pour le site.



30) Bonne chance aussi au prochain brevet de l’Amitié qui aura lieu dimanche prochain, 10 avril, avec L’ASPTT de Roubaix. Si tout va bien on y sera aussi.

      A l’heure des récompenses.

31) Le club d’Auchan Leers pratique le déstockage : un petit sandwich et une petite boisson à chaque arrivant.



32) Le tableau des résultats est explicite : 868 participants sous une belle mais fraîche matinée.

33) Le député-bourgmestre de l’Entité d’Estaimpuis, qui englobe Leers-Nord, sait s’entourer. Au premier rang, les porteuses de coupe se sont jetées à ses pieds. Mais les grands, derrière …




Ne dites pas qu’il s’agissait d’une randonnée sans prétention. La Mélantoise fait franchir la frontière des habitudes.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil