SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

RETOUR HEUREUX DE LA JUBARU BIKERS DES AUDAX TOURNAI POST COVID 2021.

Foule ensoleillée de 723 Bikers et 546 Marcheurs

le Dimanche 24 Octobre 2021

Invasion sur le site de l’Institut Saint André à Ramegnies-Chin (Tournai) qui accueillait les Bikers et les Marcheurs à la même date et dans le même lieu pour raison de calendrier. Un temps superbe pour célébrer ces reprises.

01) On le devine, la 33e Jubaru Bikers quelque peu avancée cette année pour une raison de salle et de calendrier, est empreinte d’Halloween et de ses angoisses afférentes.

De quoi sublimer la motivation de l’Audax Tournai Stéphane Colbrant, responsable des parcours Vtt et auteur du fléchage.



02) Le décor a beau ne pas être engageant, ils seront 726 Bikers à se lancer à l’assaut du Mont Saint-Aubert à trois ou quatre reprises selon la distance de 25/35/45/55/65 km.

Le tout sous la protection d’Amand Jubaru dont la croix a été refleurie pour la Toussaint.

02x) De leur côté Philippe et Yvette ont fléché les parcours de la marche Audaxienne.



03) L’accueil est assuré par le président Jozef Tomme qui se plait ici à poser au milieu d’un des groupes les plus imposants.

Le VTT Mouscron est venu pédaler en nombre et plein d’ardeur.

04) A l’entrée de la salle d’inscriptions, Mathilde, la marraine du club, répartit les prétendants entre « Affiliés à une Fédération » et « non-affiliés à une Fédération ».

Ces derniers devront souscrire à l’assurance d’un jour (+1,5€).



05) La table des « non-affiliés » est tenu par Christian Manche, secrétaire du club Audax Tournai.

Avec l’assistance bénévole et cordiale de Didier Delcroix et Nadine Bourgi.

06) En échange de la dite inscription, la plaque à installer sur le cadre est proposée.

Sur celle-ci figure le numéro d’appel en cas de problème.



07) La table d’en face accueille les « affiliés » dont la participation sera enregistrée auprès de la FFBC via l’expertise de Moustache.

Ses assistants, Vincent Descamps et Anne Lefebvre, auront également fort à faire.

      ANIMATION

08) Animatrices de la section Marche des Audax Tournai, Yvette et Renelde gardent un œil sur le nerf de la guerre.

A savoir la caisse des consommations au retour.



09) Les marcheurs qui arrivent moins vite sur place ne se bousculent pas encore à la table des inscriptions.

Marie Pascale et Monique les y attendent pour les 6/12/20/30 de l’Audaxienne.

10) A cette heure matinale, le café est offert dans l’espace régi par Suzy et Carine.



11) Et puis c’est l’affluence chez les marcheurs aussi.

Ils seront 546 à partir vers des sentiers dans la direction opposée aux chemins des bikers.

      POTIRONS

12) Aux Audax Tournai et même en Wallonie Picarde si vous dites « lancement du « Mountain Bike » (devenu VTT) on répondra « Marcus Varvennes ».

C’est lui qui organisa la 1e Jubaru Bikers en 1988, puis les 30 suivantes.



13) Mais Marcus Varvennes, jardinier dans l’âme, fut aussi celui qui inventa le « Concours du poids d’un potiron ».

Alors cette année il a sorti de son jardin deux fameux spécimens dont il faut estimer le poids.

Le plus proche chez les Bikers et chez les marcheurs emportera son cucurbitacée.

14) Expert en légumineuses, Philippe prend les choses à deux mains :

« Plus de 15 kg » estime-t-il.



15) Puis avec un vigoureux mouvement de bras il porte le potiron à hauteur de vue :

« Nourri à la fiente de coulon ce potiron n’est pas creux à l’intérieur » assure-t-il.

16) Emporté par l’élan, le ballon orange manque de passer par le fenêtre :

« Moins de 20 kg » décrète Philippe.

On verra plus loin que l’estimation était juste, mais trop imprécise.



17) Les choses sérieuses reprennent avec l’étude des parcours :

« Marchant seule, je prends la précaution d’enregistrer le parcours car je suis parfois distraite par rapport au fléchage. »

18) Au moment du départ, nos encouragements à ces « Zèbres tournaisiens ».

Mais peut-êtren’a-t-on pas bien enregistré l’appellation de ce petit groupe.


      PREMIER ASSAUT


19) C’est parti dès le franchissement de l’Escaut avec cette descente acrobatique du talus.

On en connaît qui se sont détournés pour un passage moins abrupt.

20) Puis cette vue lumineuse des couleurs d’automne en remontant l’Escaut sur sa rive droite.

Signe du beau temps qu’il fera ce jour.



21) Dans l’assaut du Mont Saint-Aubert à la sortie de Kain, changement de direction.

22) Il s’agit de redescendre vers Mourcourt, pour mieux remonter quelques chemins plus tard.



23) Un décor verdoyant inondé de soleil qu’explorent les Bikers de Sequedin (59).

24) Le 20 km passe devant la croix Jubaru sise au carrefour éponyme.

Croix refleurie comme chaque année depuis 1985.

Un hommage au patron-martyr des cyclotouristes.



25) Chacun sait que la chute mortelle, le 14 juillet 1897, justifie l’appellation en ce lieu du col de la Croix Jubaru.

Premier col connu en Belgique après son « invention » en avril 1985.

      GRIGNOTIERE

26) Le parcours du 20 km indique d’aller tout droit jusqu’àu restaurant la Grignotière au lieu dit la Goudinière.

A gauche, un "crochet" terrible attend les plus longues distances.



27) Dans son final, la pente est telle que tout pédaleur se retrouve piéton.

Mais quel décor d’enfer vert !

28) D’où la récompense du principal poste de ravitaillement, commun à toutes les distances.



29) Sous la tonnelle, une équipe d’élite s’occupe du réassortiment en victuailles solides et liquides.

30) On retrouve dans sa tournée d’inspection Stéphane Colbrant, le promoteur de la 33e Jubaru Biker.

Il est ici en compagnie de Jérôme qui, avec Jonathan absent, fit office d’ouvreur pour vérifier le fléchage.



31) A ce moment le parcours de la Jubaru Biker est déjà bien entamé.

Mais attendez-vous à un nouvel assaut du Saint-Aubert.

      SAINT AUBERT

32) « Oh Putain !» qu’il a crié le biker quand il s’est retrouvé face au pavé brutal du « Chemin des Poètes ».

Un sentier montant qui semble dépasser le sommet du Mont…



33) Si, en plus, le sol est y glissant, on souhaite bonne chance aux riverains qui tentent l’aventure.

34) Le sommet est atteint sur la place de l’église.

Routiers et Vttistes s'y rejoignent pour respirer.



35) Une longue descente s’en suit pour arriver au ravitaillement de la ferme du Moulin à Obigies.

On ne vous parle pas, ici, du ravito de Pottes dédié aux courageux des longues distance.

36) Ferme du Moulin jouxtant ce déjà célèbre moulin d’Obigies qui fait office de gîte cossu.

Avec une vue exceptionnelle au sommet.



37) Retour au point de départ avec le poste de lavage des vélos tenu, comme chaque année, par Pascal Delzenne et Jean Luc Deconninck.

38) Pas moins de 7 lances sont alimentées par une bouche d’incendie.

Cela coule d’autant mieux que les vélos ne sont pas vraiment boueux.


      RETOUR


39) L’Audax Tournai Yves Delbecq a formé une grosse équipe pour le service des consommations au retour des bikers et des marcheurs.

40) La caisse pour les tickets de consommations est parée pour l’affluence.



41) La salle permet les retrouvailles à l’heure du réconfort.

42) Marcus a trouvé le vainqueur du potiron des Bikers.

Luc Delbar avait soupesé juste en proposant un poids de 17,5 kg.



43) Présence dans la salle de Michel Leghait, patron du Gîte Oiseaux de Passage à Saint Saturnin les Apt (F).

Autant dire un lieu fantastique en Lubéron à deux pas du Mont Ventoux.

44) Le Gîte est spécialisé dans l’accueil de groupes allant jusqu’à 18 personnes.

Avec un programme de balades guidées pour visiter, par exemple, le Colorado provençal, le vignoble du Libéron, les villages perchés et les marchés de Provence…

A voir sur www.lesoiseauxdepassage.eu



45) La plaque de cadre constitue un beau souvenir d’une pédalée au royaume de Jubaru.



La Jubaru Bikers et l’Audaxienne fixent rendez-vous pour deux événements séparés l’année prochaine juste avant la Toussaint.


.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil