SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

A SINT DENIJS ZWEVEGEM LA SEYNS KRIERECTOCHT AU MONT SAINT AUBERT 2015

Un beau rendez-vous VTT de fin d’année

le Dimanche 20 Décembre 2015

Nombreux et assidus aux randonnées voisines, les Krierecrossers de Sint-Denijs (Zwevegem) ont accueilli 1250 bikers sur des parcours passant et repassant au Mont Saint-Aubert. Belle matinée vtt.

01) En cette veille de solstice d’hiver, il fait encore noir sur le coup de 8h.

La banderole présentant l’équipe d’accueil est éclairée avec le renfort du sponsor Seyns omnisprésent, « Centrale Verwarming Sanitair ».

Le patron est sociétaire du club!



02) Pour l’inscription on distingue les Affiliés et les Non-Affiliés à une Fédération.

Ici la table des Affiliés avec inscription via le scan des licences et 4€ pour le 45 km..

03) Et là, la table des Non-Affiliés, avec un supplément pour l’assurance d’un jour.



04) Les Non-Affilés ont une petite fiche avec leurs coordonnées à remplir.

05) Les bikers d’Antoing patientent avant le départ groupé.

Ils sont rejoints par deux signaleurs qui vont prendre leur service.

Et par un étrange « canard » qu’on retrouvera en fin de parcours.



06) Belle présentation des différents parcours allant de 25 à 75 km.

Avec un profil qui indique du tout plat (sur le 25 km) puis 1, 2 ou 3 ascensions du Mont Saint-Aubert selon les distances plus grandes.

07) Philippe et Cathy se répartissent les tâches :

« Débrouille-toi, sur le 65 km, pour arriver en même temps que moi qui me contenterai du 45 km ».

Pari tenu, semble-t-il.


      AVANT DEPART


08) Parfaite décontraction du côté du Graphic Center Cycling Team.

On attend le lever du jour !

09) Rares sont, en effet, les vtt équipés de lumière alors qu’on connaît les journées les plus courtes de l’année.



10) Parés pour le départ à l’aube sont les « Pinguin » (société de transformation et conservation de légumes) de Roselaere.

11) Départ avec photo individuelle sur le premier sentier qui se présente à la sortie du Sport-Center de Sint-Denijs.

Pour rappel on est ici, entre Warcoing et Avelgem, sur la rive gauche de l’Escaut.



12) La lumière est encore parcimonieuse alors qu’on aborde un sentier pavé dans la commune bilingue de Spiere/Espierres.

      RIVE DROITE

13) De l'autre côté de l'Escaut, donc sur la rive droite, en direction du Mont Saint-Aubert à la sortie d'Hérinnes.

Chemin de terre marqué par les intempéries de la semaine.



14) Sur un replat, la terre boueuse, et donc glissante, pimente l’aventure des pédaleurs.

15) Ce biker-là ne saura jamais pourquoi, mais voilà qu’il penche dangereusement ... vers la boue!



16) N’ayant pas le temps de se récupérer des mains, il va rouler dedans !

17) Rapidement (trop?) relevé, son malheur n’émeut pas du tout ceux qui le dépassent sans un regard.



18) Pas de bobos mais la méchante impression de s’être vautré … comme un malpropre.

19) Fin de l’intermède sur ce long passage campagnard, plus technique qu’il n’y paraissait.


      MONT SAINT AUBERT


20) La première escalade du Mont Saint-Aubert se fait par la face nord.

Prendre à droite face à l’Hôtel-Restaurant de la Grignotière.

21) Un étroit sentier en bon état permet de grimper en sous-bois.

A l’aise ce triathlète flandrien.

Fin octobre, lors de la Jubaru Bikers des Audax Tournai on était aussi passé par là … mais dans un décor automnal.



22) Le Roubaisien Gérard Colin est pressé d’aller prendre position pour une nouvelle série de photos.

23) Photos sur son site qui sont reprises, comme celles-ci, par www.cyclos59.com



24) A l’exemple des Cent Amis de Bléharies, nombre de clubs du Hainaut et du Nord de la France sont représentés dans cette randonnée flandrienne et voisine.

Choix d’une bonne date et chance du bon temps.

25) Quelques virages en sous bois rapprochent de la route desservant le sommet du Mont.



26) Judicieux contournement de la chapelle, datée 1864, marquant la sortie du sous-bois.

27) Les Raketmannen de Wervik sortent du dit sous-bois par un chemin un peu détourné, mais plus direct.


      BEVOORRADING


28) Sur la route conduisant au sommet les bikers se croisent.

Suivons celui qui se retrouve à 100m du « Bevoorrading », autrement dit le ravitaillement.

29) Poste de ravitaillement idéalement installé sur un parking et à l’écart de la circulation.



30) Les Bikers, comme ceux-ci de l’Elan Ploegsteert, sont donc bien tranquilles pour une bonne récupération.

31) Bien placées sous une vaste tonnelle, les tables proposent à boire et à manger.

Il y a fort à faire devant l’affluence même si les vivres ne sont pas des plus variées.



32) Cela n’empêche pas un petit mot doux à l’oreille d’une « Mère Noël ».

En espérant qu’elle ait de l’influence auprès du (vrai) Père Noël ?

33) Le cadeau du jour n’est-il pas un temps quasi printanier pour une randonnée sur les hauteurs, et alentours, du Mont Saint-Aubert ?


      DESCENDRE POUR REMONTER


34) Le Mont Saint-Aubert étant quasiment pointu, il faut vite redescendre la face est pour remonter via le versant sud.

35) Là c’est « Opgepast » !

Danger, en effet !

Et impossible de doubler !



36) Après un détour du côté de Mourcourt, les bikers reviennent au Mont via le sentier coupant, à Kain, le Chemin des Bannis.

37) Après quoi c’est la route conduisant au carrefour dit de la Croix Jubaru.



38) Une pensée donc pour le cycliste de Tourcoing, Amand Jubaru, qui s’est fracassé là.

39) L’histoire est bien connue mais ceux-ci, en bons roubaisiens curieux, prennent le temps de déchiffrer le message :

« « C’est ici que j’ai trouvé la mort, à vélo, le 14 Juillet 1897 ».



40) Deux cents mètres au-delà c’est le passage au col de la Croix Jubaru, inventé par les Audax Tournai en 1985.

41) En ce beau dimanche de fin décembre, nombreux sont les Routiers à croiser le chemin des Bikers.


      SOMMET EN VUE


42) Mais les Bikers quittent vite la route.

Celui-ci regagne le sommet du Mont via le chemin Boulière.

43) En notant bien que l’organisateur a choisi un maximum de chemins carrossables.

Et donc en évitant de scabreuses ornières voisines.



44) Il n’empêche qu’un deuxième sommet se mérite.

Alors action !

45) Puis la fantaisie d’un petit sentier parallèle à la route bétonnée conduisant au sommet.



46) Et qui évite le pavé chemin dit des Poètes, tout en étant bien pittoresque.

47) L’équipe de la Française de Mécanique de Douvrin (59), conduite par Daniel Flambard, le Monsieur VTT de la Ligue Nord-Pas de Calais FFCT, est au sommet (145m).



48) Pas pour y rester puisqu’un sentier pentu oblige à replonger bien vite.

      DESCENTE ET MONTEE

49) Ce serait l’ultime descente, via Kain, si la malice des Krierecrossers n’avait imaginé une remontée supplémentaire.



50) Par la voie sud cette fois, via les lacets dits du Reposoir, au-delà de la ferme du même nom.

Sur route les vélos de cyclo-cross donnent une impression d'aisance.

51) Sur fond de sommet du Mont surmonté de l’église du village, la route fait se croiser routier et biker.



52) Moment d’émotion avec ce biker qui s’arrête :

« Je suis un « ForumBiker » qui était très copain avec notre regretté président « Moustache » d’Audenarde ».

Geert Hinnaert, décédé le 22/10/2011 à 53 ans, n’a en effet laissé que des regrets.

Pour revoir notre hommage, en 2011,: http://tignon.andre.free.fr/report.php?id=1346

53) La pédalée continuant, ce troisième sommet sera suivi, dans la « zone 16 », d’une ultime descente, vers l’ouest, en direction d’Obigies.


      SUR LE RETOUR


54) On se retrouve alors sur le plat.

Plus précisément sur le chemin de halage longeant la rive droite de l’Escaut.

Avant de la franchir pour gagner la rive gauche.

55) Vue, au passage, sur le pittoresque village d’Esquelme.

Avec sa petite église romane restaurée.



56) L’Escaut a donc la visite des bikers de Lys VTT, venus d’Erquinghem sur la Lys.

57) Sur la route d’Hérinnes est installé, dans un hangar à l’écart de la circulation, le ravitaillement des petites distances (25/35km).

Profitons-en aussi.



58) A 11h, il fait calme mais les vivres sont toujours à disposition.

59) De même, les parcours qui permettent de voir où l’on en est.

Le final est proche et sans autre difficulté que quelques chemins défoncés.

Même le vent sera favorable pour rentrer.



60a) La jeunesse prend son temps et déguste à loisir.

60b) Bonne idée le tube pour ranger les gobelets usagés.

Mais que fait-on quand il est plein et même largement débordant ?


      SINT DENIJS ZWEVEGEM


61) Encore un peu d’Escaut avant que la Seyns Krieretocht ne se termine pour les 1250 bikers.

62) Retour au point de départ de Sint-Denijs, en pleine lumière cette fois sur le coup de midi.

Le « canard », jaune mais pas sauvage du tout, est là pour attirer l’attention tout en répétant à la fois « Merci » et « Dank U » !



63) Il s’agit aussi d’attirer l’attention sur la « Ganzenhofkrieretocht » qui sera organisée, par les Krierecrossers, à Avelgem les 9 et 10 Juillet 2016.

Ganzenhof est une ferme biologique d’éducation à Avelgem.

On pédalera alors pour « construire des ponts » entre Flamands et Wallons mais aussi entre personnes avec et sans handicap.

64) Les voisins français commentent l’organisation du jour :

« Mieux que nos randonnées ordinaires mais pas mieux que nos organisations extraordinaires."

Par exemple le Raid Vtt Paris-Roubaix ou la Randonnée de la Mécanique à Douvrin.



65) Puis la proposition, sur folder bilingue, de la 6e Kiwanienne, le dimanche 24 janvier 2016 au Complexe sportif d’Estaimpuis (B).

      FINIR EN BEAUTE

66) Le président du Lys Vtt d’Erquinghem sur Lys, Jean Marie Lamoot, organise le regroupement de sa troupe qui a explosé sur les flancs du Mont Saint-Aubert.



67) L’Endurance Team Mouscron entreprend de refaire la course autour de la table.

68) Les machines passent au lavage bien nécessaire en profitant d’une douzaine de lances actives.



69) Pour Gunther Moreau, le président des Krierecrossers de Sint-Denijs par ailleurschampion de son club en 2014, tout s’est bien passé.

Dans des conditions quasi idéales à ce moment de l’année.

70) Avec une photo d’archives du club qui est chère aux Krierecrossers.

Voyez le personnage, debout au milieu et derrière le président …

Faut-il croire que Tom Boonen envisage sa reconversion cycliste chez les cyclos de Sint Denijs ?




Tout cela pour mieux construire des ponts, évidemment.



.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil