SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

La 27e Jubaru Bikers des Audax Tournai (2e/PARTIE/3) sur le Mont Saint-Aubert 2014

Du col Jubaru au Mont St Aubert via la Grignotière

le Dimanche 26 Octobre 2014

Sur son nouveau parcours, la Jubaru Bikers propose rapidement les pentes du Mont Saint-Aubert tout en gardant son ravitaillement principal au lieu dit La Grignotière, près du restaurant du même nom.

46) Deux cents mètres après la Croix Jubaru, les pédaleurs arrivent au col (99m, entre le St Aubert et le hameau du Bourdeau) de la Croix Jubaru.

Premier col connu en Belgique et « inventé » en 1985.

Passage très connu des cyclos, route et vtt, Roubaisiens ...



47) Après quoi la descente conduit, via une remontée sur le flanc est du Mont, sur la route d’Obigies.

48) L’accalmie sera de courte durée.

Le sentier, indiqué « Chemin communal » ( ?) ne pouvait être balisé « Jubaru Bikers » que par le jeune et « audaxieux » responsable du parcours, Stéphane Colbrand.



49) Après cette atrocité, passée ici sous silence, long arrêt au poste de ravitaillement installé au lieu-dit La Grignotière.

Sur le versant nord du Mont Saint-Aubert.

50) Bénévole parmi les bénévoles Audax Tournai, José Van Hulle aime beaucoup le Mont Saint-Aubert qu’il escalade encore de temps à autre :

« De toutes façons, je suis mieux assis sur un vélo … que dans un fauteuil ! »



51) Installée, sans la tonnelle qui aurait pourtant fait plus « classe », l’équipe de service propose des vivres très variées et abondantes.

Avec réassortiment pour les derniers venus, car on n’espérait pas une telle affluence !

52) Et des boissons … jusqu’à plus soif. Même pour remplir les bidons.



53) Et José de rappeler qu’il est de service là … depuis la création de la Jubaru Bikers en 1987.

A l’époque c’était même lui qui fournissait les Biscuits Desobry dont il était le principal représentant.

A l'époque aussi, il avait inventé l'ambiance musicale ... qu'il faudrait donc réinventer!

      ENTRE AMIS

54) Plus que les Routiers, les Vttistes prennent leur temps au ravitaillement.

Surtout quand l’espace qui leur est alloué favorise les retrouvailles.

Ainsi Gérard Colin et Michel Laebens qui révisent le relief du jour.



55) Avec la pose des cyclos de Lamain qui la semaine précédente organisaient leur Pavé d’Enfer Vtt.

56) Encadrement Mordus du Vélo de Wiers pour Joël Maes dont la sortie nocturne, à partir de son garage Ford à Tourpes, a connu un gros succès.



57) Sortie exotique pour les quatre Bikers de Beautmez les Loges, près d’Arras, donc venus du Pas de Calais.

58) Retour du Roc d’Azur pour Pascal Clément et son équipe du magasin « Cycles Clément » à Tournai.



59) Sous le maillot étoilé des Bikers, ce quatuor du club des Cyclos Stars de Pipaix.

60) Le maillot route des Audax Tournai est aussi de sortie pour tester le terrain des Bikers.



61) Avec le rangement des gobelets dans les tubes préparés par l’Audax Jean Claude Dramaix jamais à court d’innovations.

      EN BONNE COMPAGNIE

62) Belle représentation flandrienne avec ce groupe « Capino », donc de la région de Wevelgem.



63) Salutations entre Daniel Cauchie, randonneur routier patenté, et Nicolas Dubart ancien amateur de haut niveau.

Reconversion réussie pour Nicolas qui s’est lancé dans la peinture en bâtiment.

Et qui manque de temps pour rouler !

64) Bel exemple de vaillance pour le jeunot qui trouve le parcours « un peu dur » !



65) Après des débuts routiers en bleu, Charline s’est reconvertie au vtt tout en couleurs.

Avec, chaque semaine, le parcours de longue distance … Donc le 60 km de la Jubaru Bikers

Sans compter l’aller et retour !

66) L’affichage du parcours est très prisé.

On vérifie où l’on en est et l’on calcule ce qu’il reste à faire.

Quitte à se rassurer :
« La boucle du côté d’Obigies sur le 60 km, avec ravitaillement à la Maison de Léaucourt, sera forcément moins pentue ! »


      REMONTER LA PENTE


67) Sur quelques mètres, ceux qui arrivent au ravitaillement croisent ceux qui le quittent pour une nouvelle ascension du Mont.

Jusqu’au sommet cette fois-ci.

68) Cela commence pourtant calmement car, habitant Kain, on connaît parfaitement les lieux.



69) Et pas de quoi inquiéter des bikers aguerris sous le maillot sportif d’Hem.

70) Splendide passage en sous bois dans cette redoutable montée sur sentier étroit mais roulant.



71) Puis la sortie du bois, avant des réserves … de bois pour l’hiver du côté du riverain.

72) Encore un single track corsé.

Alors c’est tout le monde dans la roue du gamin.



73) Puis le déboulé de l’arrière garde du club des Copains.

74) L’espace tarmac arrive à point pour une réparation de chaîne dans le groupe des Capino.


      ASSAUT FINAL


75) Grâce au dérive chaine habilement utilisé, la réparation n’a pas trainé.

Maintenant il leur faut s’engager sur le chemin des poètes en contournant la maison de Renelde.

Laquelle n’est pas à sa fenêtre ... car elle officie dans la salle à l’arrivée!

76) Le routier, Philippe Haudegand, de la Petite Reine de Condé ne se laisse pas prendre par le fléchage des bikers.

C’est par la route (plus longue mais moins pentue) qu’il atteindra le sommet du Mont.



77) Nouvelle audace du nouvel organisateur, car jusqu’ici on n’avait pas osé imposer le « chemin des poètes ».

Surtout que ce pavé se termine par quatre marches d’escalier.

78) Pas sûr que cela plaise à tout le monde !

Les pensées poétiques ne sont pas forcément l’apanage des bikers qui songent surtout à garder leur équilibre … physique.



79) Le groupe routier des cyclos de Condé sur l’Escaut et environs s’est finalement regroupé sur le parvis de l’Eglise du Mont Saint-Aubert.

A 145m d’altitude. Bon temps aussi pour les Routiers.

80) De leur côté les bikers tentent de franchir les dernières marches.

Très peu y parviendront en restant sur la machine.



81) La chute ne sera jamais brutale.

Surtout quand les copains sont là pour amortir le choc !

82) Mais voilà ce qui arrive quand on ne peut s’appuyer … sur personne !


      AVANT DE REPLONGER


83) Désormais au sommet et sur le parking derrière l’église.

En quête de la flèche indiquant le chemin de descente et de retour.

84) Le président d’Antoing, Michel Moulin, retardé par le service qu’il a rendu aux Audax avant de partir, se lance sur le chemin que l’on connaît comme scabreux.



85) La descente est tellement raide que des marches ont été créées pour retenir les terres.

Alors faut faire gaffe ... ou se lancer à corps perdu!

86) Mais cela passe, heureusement !.

Quitte à pousser un ouf de soulagement à la sortie du sentier en sous bois.



87) Pour un peu le chemin, plus bas et toujours descendant, aurait été bloqué par la chute d’un vénérable peuplier.

On a d’abord dégagé la partie du tronc obstruant le chemin.


88) Prise vitesse alors qu’on laisse derrière soi le clocher de l’église du Mont.

Désormais on ne fera que s’en éloigner.



89) Mais c’est souvent quand tout va bien que cela va mal.

Et personne pour donner un coup de main à la bikeuse qui préfère en rire : « Je suis à plat ! »

Et les deux roues en l’air !

90) A proximité de la Ferme du Reposoir séparation des parcours :

à droite les 45 et 60 km.

A cette heure-ci tout le monde prend, à gauche, le 30 km.




Pour le final, assez mouvementé, de la Jubaru Biker puis la prolongation à Warchin … CLIQUEZ ICI



.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil