SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

CLOTURE PICARDE 2004 A TEMPLEUVE

Une série se termine en beauté.

le Dimanche 12 Septembre 2004

A Templeuve, il fit superbe pour la dernière sortie Picarde qui rassembla 535 cyclos dont 54 Audax Tournai. Les jeux sont faits, en attendant la Fête Picarde du 20 Novembre à Tournai-Expo.

Le Templeuve Cyclo Team, présidé par ce vieux compagnon de route qu’est Michel Renaut, a le privilège d’organiser la randonnée de clôture du Challenge qui a dynamisé la pratique du cyclotourisme en Hainaut Occidental.

C’était le moment de rendre les cartes de participation qui serviront de ticket pour la tombola gratuite dont le gros lot est un matelas et sommier électrique, d’une place, offert par Lysen-Dumont. Le comité des Picardes ayant décidé de doubler la mise, le gros lot pourra faire le bonheur d’un couple. Pourvu que je gagne !



01) A Templeuve l’animation bat son plein rue de Roubaix. Pour les photos c’est Moustache qui fait tout le travail, avec talent vous allez voir, car moi je suis de service aux Monts des Flandres au départ de Lille.

02) Petit moment d’émotion ( ?), c’est la 29e et dernière inscription aux Picardes 2004. Le bilan général fera état d’une participation totale de 16500 cyclos et d’une moyenne de 545 cyclos par étape.



03) A côté de la table des inscriptions se tiennent les rescapés (plus Francis Huet) du Comité des Picardes. La photo montre le bonheur du président Paul Tysebaert, aux côtés de Marraine Mathilde, qui présente un Georges François … récemment converti aux Picardes. Mais toujours pas pratiquant !

      Honneur à Pharinel Meersman et à son Mérite.

04) Moustache surprend, entouré de ses deux fidèles acolytes, celui qu’on doit féliciter : Pharinel Meersman fondateur du Cyclo-Club Mouscron. Pour fêter ses 70 ans et 50 ans de pratique du vélo, Pharinel vient de se voir attribuer le « Mérite Sportif » de la Ville Mouscron. Proficiat.



05) Gros plan sur Eddy Hannart, fils de Marcel, heureux de sa reconversion cyclotouriste. Voilà dix ans il jouait encore dans l’équipe Première de l’Union de Tournai.

06) Fidèles à leur bonne habitude, les cyclos de Leers-Nord roulent en groupe et à une allure plutôt soutenue/



07) Les jaunes et bleu sont également de la partie. Ils auront été très présents au cours de cette saison Picarde 2004.

08) Dans la campagne autour du clocher de Rumes, on reconnaît des Roubaisiens qui ont préféré la Belgique voisine aux Monts des Flandres. Preuve qu’il en faut pour tous les goûts.


      Etude comportementale, devant la boue.


09) Suite à l’orage de la veille, un torrent de boue coupait la route des cyclos. Cet obstacle imprévu mit dans l’embarras plus d’un cyclo. Les deux cyclos d’Auchan Leers foncent dedans, mais derrière eux il y a un début d’hésitation.

10) Puis l’hésitant décide de rebrousser chemin : « Pas de bain de boue pour mon vélo » décide-t-il.



11) Dans le groupe de Neufmaison arrivant ensuite, il y a Emile qui reconnaît Moustache, en embuscade en ce si bel endroit pour les photos : « Saligaud, qu’il lui fait. On dirait que c’est toi qui as mis toute cette boue. Pour qu’on tombe dedans ? » Et Moustache de ricaner dans… sa moustache.

12) Pour les deux cyclotes qui suivent, c’est « Pas de problème. Un bain de boue n’a jamais fait de tort à personne ».



13) Ce que voyant, drivés par Bernard Clément, dit Nanardoo du Cabaret, les Kainois en balade foncent dans le décor.

14) Placé en deuxième ligne, le président Didier Liviau confirme le mot d’ordre : « Là où de faibles femmes sont passées, les forts de Kain passeront ». Dont acte.


      Tous les moyens sont bons.


15) Tant d’héroïsme ne fait pas l’affaire des cyclos qui s’accrochaient aux roues Kainoises : « Merci pour les postillons », qu’ils disaient. Une belle pagaille.

16) Firmin ne peut se résoudre à salir sa machine. Alors le vélo sera sauf, mais pas ses chaussures. Faut dire qu’à Avelgem, c’est lui qui nettoie les vélos et Lydia qui lave les chaussettes.



17) Dans la roue des Kainois il y avait aussi les cyclos de Vaulx, réunis dans la peine du jour comme ils le seront dans l’ouvrage de la Fête de Clôture, le 20 Novembre. Et… çà ira !

18) Moustache est toujours là quand arrive une colonie de cyclos occasionnels. Avec courage et bonne humeur.



19) Voyez la solution toute trouvée : une partie de jambes en l’air.

20) Vous ne le croirez pas, mais voilà un cyclo (certains reconnaîtront, de dos, un certain A.D., président d’Allain !) aimant tellement la boue… qu’il choisit de repasser dedans. Et puis encore une fois !



21) En revanche ce trio de cyclos, habitués à courir à travers champ, n’est pas perturbé parl’obstacle. Pour eux, un seul regret : c’est de la bonne terre qui se retrouve au fossé.

      Prendre de la hauteur.

22) La meilleure façon d’échapper à la coulée de boue, c’est de partir à l’assaut de « l’antenne » de Froidmont. Une antenne qui, pour Guy Lecutier, évoque la Tour Eiffel.



23) Un peu plus loin c’est le cyclotourisme des pères et fils qui se trouve réuni.

24) Encore un peu plus loin, les cyclos d’Allain, dont Gérard Cousein qui a retrouvé une bonne santé, manifestent leur vigueur.



25) Moustache est le témoin d’une démonstration de haute technologie. Au milieu on reconnaît Michel Leroy, un cyclo de Lamain de grande expérience. Pourtant il peine dans la roue de Jean Guisset.

26) Un Jean Guisset qui semble s’envoler, tant il pédale souple. Et léger !



27) Son nouveau Casati, tout carbone, est un bijou. Selon Jean : « Cette machine a la faculté d’effacer les vibrations provoquées par le mauvais état de nos routes ».

      Ne pas oublier le ravito.

28) Toutes ces émotions ne font pas oublier le bon moment de l’arrêt du ravitaillement. D’où la photo prise de loin.



29) Nos bons Mouscronnois sont en première ligne. Avec eux c’est le réconfort pendant l’effort.

30) Les Audax, veufs de Marraine Mathilde qui joue les officielles, sont tout désemparés : « Est-ce qu’il y a une vie cyclotouriste après la série des Picardes ? »




La 16e édition du Challenge des Picardes, année 2004, est donc bel et bien terminée. Mais permettez-moi… de rêver au matelas et sommeil électrique (deux places, grâce au Comité !)… qui me fait tant rêver.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil