SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

DECES TRAGIQUE DE PATRICK PLAINE LE RANDONNEUR DES RANDONNEURS 2012

Capable de trucs extraordinaires … il n’était pas ordinaire !

le Mardi 27 Novembre 2012, au terme d'une vie.

Transmise au lendemain de son décès par Patrice Legal, l’annonce du décès de Patrick Plaine a bouleversé le monde des randonneurs auteurs de « trucs extraordinaires » en cyclotourisme.

D’où cet hommage à partir de documents fournis par Bernard Mareuil et Alain Collongues.

01) Président de la Ligue FFCT Haute Normandie et président de la Confrérie des Brevets de France, Patrice Legal a lancé le message suivant via le forum très actif du Club des Cent Cols :

« Je viens d’apprendre le décès accidentel de Patrick Plaine.
Patrick, tout le monde l’a bien connu sur son vélo, et c’est sur son vélo qu’il a été renversé par un tracteur forestier, aujourd’hui mardi 27 novembre vers 17h à quelques mètres de son domicile.
Membre, entre autres, de la Confrérie des Brevets de France, il était natif de La Bouille, près de Rouen, mais actuellement installé à Montendre en Charente Maritime. Ce soir, le cyclotourisme au long cours et en totale autonomie perd un de ses fidèles défenseurs ». Patrice LEGAL



02) La presse locale, via le quotidien Sud-Ouest du 28/11/12, donne l’information dès le lendemain avant même de connaître le nom de la victime :

« Un cycliste de 70 ans est décédé ce mardi sous les roues d’un engin de sylviculture à Bussac-Forêt ».

Soit à 10 km de chez lui, alors que Patrick Plaine totalisait 1.700.000 km à vélo.

Et pas n’importe quel million sept cent mille kilomètres !

Cet article, atroce fait divers, a été diffusé sur le net par le Cent Cols girondin Jean Marie Taudin, alias Carabine 33

03) Farouche partisan de la totale autonomie du randonneur, Patrick Plaine se lançait des défis qu’on qualifiera de cyclo-sportif. Rares sont les photos de lui lors de ses exploits de jeunesse (dont le record en 13 jours et 9h sur les 4900 km du Tour de France Randonneur en 1978) … car il n’avait … pas le temps d’arrêter !

Ici il a cependant bien été intercepté, à Sainte Anne d’Auray, par le photographe, mais c’était en 1998 … lors de son 17e Tour.



04) Apparemment frustre, aux allures de Gaulois même s’il préférait passer pour un « Vieux Coyote », Patrick avait, avec le poids des ans, quelque peu adouci ses mœurs et réduit son allure, mais pas son kilométrage et son autonomie.

Il se mit à fréquenter les grandes concentrations comme les Semaines Fédérales et les Pâques en Provence. Au point de s’y montrer volubile, passionnant et attachant.

      Bonnes relations

05) Du coup il sut se forger de nombreuses et grandes amitiés, comme en témoigne Bernard Mareuil qui, comme son épouse, se réjouissait de rouler à ses côtés lors de diverses concentrations.

D’où cette photo (comme la précédente et la première) prise en 2010 lors de Concentration en Périgord de Bergerac.



06) Pédaleur impénitent, volubile, Patrick Plaine était aussi prolixe en écriture n’hésitant pas à exposer ses états d’âmes. D’où ces extraits d’un courrier adressé à Bernard Mareuil, organisateur de Levallois-Honfleur, qui nous transmet :
« … En espérant encore progresser longtemps selon la volonté de ma destinée ? (Il n’y a pas de but à atteindre. Puisqu’il est à l’infini ?). Mais il faudra maintenant comparer avec mon physique déficient et souffreteux .. et l’âge avancé .. du capitaine ».

Avec une signature agrémentée d’un signe de son mysticisme affiché suivant une formule qu’il voulait plaisante alors que la réalité le torturait : « Le Vx Coyote atrophié, P.P ».

07) Conscient d’être hors norme et acceptant d’être considéré comme « marginal », Patrick aimait évoquer ses réalisations qui, au-delà des chiffres fantastiques, stigmatisaient aussi de grandes souffrances :

on ne devient pas millionnaire (en km à vélo !) sans souffrances!

S’il avait atteint le million en 1994, il célèbre son 1.500.000 en janvier 2006 avec une belle carte de vœux.



08) Au dos de la photo qui lui sert de carte postale :

« Cette photo a été prise au Mt Beuvray dans le Morvan >>> BIG (*) le 2.9.06 au retour de ma cyclo-Croisade vers les Pays Baltes (10985 km pour 65j. ½ de Raid) » tout en précisant :

« (35 kg de charge avec la monture) ».

(*) Brevet International des Grimpeurs dont il était lauréat car toutes les belles occasions de rouler (et de grimper) le motivaient.

09) Sur ce cliché un peu loupé on retrouve Patrick Plaine à la Semaine A.I.T. de Namur (1997), donc en Belgique, portant maillot alliant son origine normande avec lisérés aux couleurs de la France et de la Belgique.

Il était déjà passé en Belgique en 1992, avec l’ambition de parcourir 50000 km pour fêter ses 50 ans, puisqu’il avait logé rue de Breuze à Kain.
En laissant un souvenir inoubliable à la famille avec son célèbre leitmotiv : « Il faut dompter le corps ! »


      Témoignages


10) Les années passant, Patrick Plaine, qui vivait sans femme ni enfants et très chichement après avoir pris sa retraite très tôt, continua à accumuler les kilomètres au rythme d’environ 40000 par an.

S’il participait à de nombreux brevets (9 Paris-Brest-Paris mais aussi 70 Diagonales de France !) il s’organisait de nombreux périples (5 pèlerinages à Saint Jacques de Compostelle) en économisant sur ses frais de repas et de logement.

Il connaissait bien la belle étoile !

A preuve cette photo de sept. 2009 de Marie Lou Cauchon mentionnant : « P.P. croisé du côté d’Anet : 40e jour consécutif de vélo. »

11) Arrive alors le témoignage d’Alain Collongues qui apprécia les exploits sportifs de Patrick Plaine :
« Il marqua les esprits par ses Tours de France extraordinaires. Je correspondais chaque année avec lui et ses lettres étaient toujours pleines de projets peu ordinaires … pour les cyclos ordinaires. Un chic type, un randonneur à part, un sportif passionné, mon ami aussi … »

Et Alain de joindre la photo prise le 28/09/11 célébrant le 1.700.000e km à vélo de Patrick qui a noté au dos : « C’est tjs ça d’englouti ! Amitié Raider, P.P. »

Ses derniers vœux envoyés …



12) Cette photo, anodine en soi, est doublement émouvante. C’est peut-être la dernière que l’on possède de Patrick Plaine, posant près d’un panneau « stop », puisqu’elle date du 7 Juillet 2012.

Son cheminement est aussi remarquable. Prise par Patrick Nicolas, du Randonneur Cyclo Anjou, en Espagne lors d’une rencontre fortuite, elle a été transmise par Jean Claude Chabirand au réseau des Cent Cols.

Occasion de rappeler que Patrick fut parmi les premiers adhérents (n°67) du club et totalisait fin 2011 3800 cols différents dont 190 à plus de 2000m.

13) On doit au randonneur Bourguignon Gilbert Jacon la mise en ligne d’une vidéo de 21 secondes qui serait amusante si elle n’était bouleversante.

On y retrouve Patrick Plaine ramassant un crapaud écrasé sur la route puis le déposant dans le cours d’eau voisin. Avec ce commentaire de notre infortuné Patrick :

« Je ne voudrais pas qu’il soit écrasé une deuxième fois. Moi aussi je l’ai été une fois … Je ne voudrais être raplati par quelqu’un qui ne m’aurait pas vu ! »

Or … destinée funeste !!!



14) Paradoxal personnage marginal et solitaire qui a donné matière à un cordial DVD produit, sous le titre de « Roule toujours » par sa nièce Anne Sophie Plaine et son amie Murielle Lourenço qui ont eu le privilège de l’accompagner durant quelques jours en 2010.

Patrick leur a fait partager sa vie de perpétuel nomade, ses joies, ses souffrances, sa philosophie. Voir l’extrait de ce DVD :

http://www.gilbertjac.com/2_recits/autres/fichiers/extrait_Roule.mp4


.

15) L’espace nous manque pour en dire plus et le cœur se serre à l’évocation du « personnage ».

Il y a de la folie quand on regarde son bilan du 2e semestre 2006 :
165 jours de vélos (et 15 jours de repos) pour ajouter 24281 bornes aux 21952 du premier semestre (d’où le total de 45233 km dans sa 64e année).



16) Le plus triste, ou le plus révélateur, c’est que Patrick Plaine, organisateur des Centrionales et autres tours fantastiques, avait en projet d’organiser en 2013 le Tour du Centenaire des Randonneurs autonomes en proposant le découpage du Tour de France 1903.

Soit le Tour en 6 étapes partant de Paris : Lyon (467km), Marseille (374), Toulouse (432), Bordeaux (268), Nantes (425) et Paris (460). Soit 2426 km sans assistance.

Il savait qu’on ne se bousculerait pas au portillon mais il y croyait.

La photo jointe est de Jean Claude Chabirand (RCAnjou) : Patrick Plaine remet la coupe du 40e anniversaire des 40 heures Vélocio 2005 (Pâques en Provence) à Lionel Delahaie, président du RCA.
Organisateur, Patrick y a participé 40 fois avec 40 réussites.

      Témoignage Jean Marc Lefebvre

17) J'ai rencontré PP à l'occasion de la Flèche Vélocio de 2003.
Nous avons discuté longuement ensemble et principalement sur les 40 heures Vélocio qu'il me conseillait de faire.

J'étais un grand admiratif de cet Homme, il restera pour toujours "Le Randonneur autonome". Je suis très heureux de posséder la photo que ci-jointe.

J'ai déjà sollicité de nombreux copains (bien avant sa mort) pour écrire un livre sur Patrick, J'espère qu'un jour il sortira...il le mérite bien !

100 Cols Jean Marc Lefebvre.


      Témoignage Roger Devulder


18) Le 25 juin 2007 nous avons rencontré Patrick au bas du col du Donon. Nous, nous venions de partir de Strasbourg pour Brest (nous étions 5 cyclos de Villers Saint Paul (Oise) et 4 machines). Lui terminait Hendaye Strasbourg.

Il devait rejoindre Dunkerque pour rallier Hendaye mais a renoncé à prendre le départ de cette diagonale. Apparemment à cause de la météo vent violent défavorable?
Je pense que cette diagonale HS a été sa dernière.

ADF Roger Devulder

      Témoignage Claude et Francine Mabillot

19) Lors de la SF 2007 à Périgueux, nous passions le plus souvent possible au stand Cent Cols, avec Claude Bénistrand, président en exercice alors et accueillant en chef. Nous avons eu la surprise de recevoir une visite de Patrick Plaine.
A une époque où je faisais mes premiers pas en FFCT après qq années en Ufolep et sur les cyclosportives, je connaissais quand même de Patrick Plaine les exploits -pour nous- c'est à dire son mode de vie, pour lui.

Quelqu'un lui a proposé de partager le repas au restaurant fédéral, ce qu'il refusa, arguant de la foule pour ne s'y point rendre. Il préférait, dit-il, casse-croûter en forêt. Je ne sais plus qui ajouta qu'il y dormirait certainement aussi. Au vu de son chargement des plus modestes, nul doute qu'il dormit à la belle étoile.

Il a bien fait d'en profiter, cette fois sa bonne étoile l'a quitté.

Claude et Francine Mabillot (le tandem en page d'accueil du site CC)


      Témoignage Jacques et Marie Odile Bertou


Cyclos de Rouen, nous connaissions depuis longtemps Patrick , puisqu'il a démarré sa "carrière" ici.

Nous avions eu la chance de le croiser fortuitement en Mayenne lors d'un reportage sur Paris-Brest Paris le 23/08/2011. D'où la photo ci-contre.

Nous avions longuement échangé sur sa santé, ses espoirs d'amitié entre cyclos, sa mère, ses projets pour 2013, enfin tous les sujets qui lui tenaient à coeur.

Quelques photos ont été prises et 2 petites vidéos ont été tournées mais avec l'apn, donc de qualité instable et de son pas toujours très audible. Mais c'est émouvant de les revoir.

Jacques et Marie-Odile Bertou (*), bouleversés par la perte de cet ami si sincère.

(*) Marie Odile Bertou est ancienne trésorière de l'association des Amis du Randonneur et intervenante avec des reportages photos sur le site et la revue "le Randonneur" fondé par Abel Lequien.

      Hommage Robert Dessaux

21) Hommage à Patrick Plaine.

Respect et admiration pour sa passion et son courage.

Tristesse pour cette fin tragique.

Amitiés et condoléances à ses proches,

Robert dso

(Photo Bernard Mareuil)


      Témoignage Richard Léon


22) "Patrick était un ascète, un apôtre, et je le crois, un coeur pur;
peu lui importait l'apparence des choses, sa tenue ou son vélo. L'homme était beau dans son mental et sa foi.

Au delà de ses fantastiques raids cyclistes et de son exceptionnelle endurance à la souffrance ...

je retiendrai jusqu'à la fin de mes jours, sa simplicité, sa douceur, son attention aux petits détails de nos vies."

richard LEON (*)

(*) Richard Léon, qui débuta au Randonneur Club d'Anjou, est lui-même un prestigieux randonneur, auteur de temps cyclosportifs époustouflants et pétri d'une humanité toute cyclotouriste.

      Témoignages du Médoc et d'Aquitaine

23) Suite à un message de Joseph Mora ( C.A. FFCT) la triste nouvelle se répand dans la Ligue d'Aquitaine. D'où ce témoignage transmis par Alain Dabe, 100 Cols du Médoc avec une photo de Patrick Plaine (2012) aux côtés des frères Paul et Henri Bosc.

Jo Mora vient de nous annoncer le décès de Patrick PLAINE un cyclo bien
connu du monde cyclotouriste.

Il était à Montagne en 2009 et à Bazas en 2012.

Personnellement je le croisais régulièrement lorsque je revenais de
Charente, il habitait Montendre.

En pièce jointe une photo prise cette année à Bazas avec Paul et Henri Bosc.


      Témoignage François Rieu


24) Lorsque j’ai connu Patrick, au début des années 80 et de CCI (cyclocamping international) son sac de couchage nous avait impressionnés. Très léger. Très très léger. Un duvet sans plumes, alors que je me prélassais dans un volumineux sarcophage d’alpiniste. Nous les jeunes engloutissions des montagnes de fromage blanc à la crème de marron. Une boite de sardines paraissait lui faire la semaine. Tout était dit : nous allions nous embourgeoiser et lui poursuivre son fol chemin d’ascète. Les belles randonnées qui sont nos exploits étaient son quotidien, et à chacune de nos rencontres j’avais le sentiment d’avoir été un jeune prometteur, mais qui s’était laissé emporter par les douceurs de la vie. Alors que Patrick suivait année après année son chemin exigeant.

Comme disaient les copains de Coluche : p… de camion. P… de tracteur.
Mais comment terminer une telle vie, autrement que sur la route, autrement qu’à vélo ?

François Rieu (*)

(*) François Rieu, ancien journaliste à La Savoie, belle plume chez les cyclos et auteurs de plusieurs livres sur le tourisme en Savoie tout en étant cyclo aussi sportif que contemplatif (Diagonaliste et Cyclo-Campeur), est aujourd’hui maire de Grignon, près d’Albertville, et Conseiller Général de Savoie, très impliqué dans les questions d’aménagement et de sécurité …

25) J'aimerais me joindre à ce très bel hommage...

On voyait Patrick Plaine assez souvent dans notre région du Centre dans les années 90 du temps qu'il habitait Bessais le Fromental (Cher).

J'avais fait sa connaissance sur la route lors d'un 40h velocio.

Des cyclos comme lui et Pierre Kraemer, je n'en ai pas connu d'autres !

Daniel Beaujoin
CC 396 (*)


(*) Daniel Beaujoin (62 ans) n'est pas n'importe quel cyclo. Il figure en très bon rang dans le Tableau d'Honneur des Cent Cols avec 8084 cols différents, dont 938 à plus de 2000m !

Photo 2011 de Marie-Odile Bertou


      Témoignage Louis Romand


26) Je vais me joindre à ce bel hommage à Patrick qui était un ami de longue date (Semaine Fédérale de Mazères, en 1990).

Sa dernière lettre m'est parvenue la veille de son accident.

Je ci-joins sa conclusion ... qui est bien dans son style littéraire mais qui devient troublante quand on connait la suite.

J'ai pas mal de photos, mais il me faut les rechercher et autres lettres ou cartes postales qu'il ne manquait jamais de m'envoyer lors de ses pèlerinages..

Louis Romand (*)

(*) Louis Romand (82 ans) est également un des cyclotouristes les plus remarquables qui soit!
On le connaît comme "Millionnaire" (lui aussi) en kilomètres depuis 2004, comme président des Randonneurs Sans Frontières et comme promoteur du Tour cyclo du Tarn et Garonne, son département puisqu'il est de Montauban.
On le considère comme un illustre baroudeur, adepte de l'autonomie, qui a visité quelques 79 pays différents.


      Témoignage de Claude Bénistrand

27) 27) Les images se bousculent dans mes souvenirs, il me semble avoir toujours connu Patrick depuis que je fréquente le monde cyclo, et ça remonte à Pâques en Provence 1976.

Quelques souvenirs plus précis me reviennent: à la Semaine fédérale du Puy en 91, où je tenais un stand pour la Ligue d’Auvergne, Patrick venait me rendre visite chaque jour.

Un soir, il me dit: “j’ai un cadeau pour toi” et il sort de sa musette un caillou. “Sais-tu d’où il vient ?” Comment le savoir ! “il vient du Signal” Le Signal ? “oui, le Signal de Saint-Claude”.

Voilà tout Patrick Plaine, il était allé gravir ce mont au-dessus de l’Abbaye de La Chaise-Dieu, et il m’en avait ramené une pierre pour marquer l’association qu’il avait faite entre ce mont et mon prénom.

Claude Bénistrand (*)


(*) Claude Bénistrand, comme son épouse Catherine, est très impliqué dans le cyclotourisme comme dirigeants du club de Clermont Ferrand, comme voyageurs et grands randonneurs.
Claude a été longtemps et très actif président du Club des Cent Cols.


Photo Claude Mabillot: Patrick Plaine et Claude Bénistrand au stand 100 Cols de la SF de Périgueux en 1998.


      Autre témoignage de Louis Romand


29) Louis Romand a retrouvé des photos de son ami et "collègue" Patrick Plaine.
Dont celle-ci qui date de la première rencontre de nos deux grands Randonneurs, lors de la Semaine Fédérale de Mazères (près de Montauban) en 1990.

"J'ai retrouvé quelques photos de Patrick Plaine dont celle de notre première rencontre en 1990, il avait fait le parcours du jour à l'envers pour me rencontrer."

Et d'ajouter une anecdote qui ne surprendra plus personne:

"A la SF de Périgueux, il s'était occupé de notre stand de la Confrérie des Cyclotouristes Sans Frontières dont il était membre.
Il avait tenue à dormir près de nous dans le parc où nous campions, mais les limaces l'ont fait déménager la nuit suivante dans un bois."



      Témoignage Francis Dangre

29b) Il me vient encore une anecdote, sur Patrick : Il arrive à Albertville pour la S.F. de 1992 directement d'un tour de l'Angleterre...C'est une fin de journée et il préfère aller dormir dans la forêt, vers le col de Tamié avant de rejoindre l'accueil, vers la barrière de péage où je me trouvais.

Nous nous saluons, il me raconte son récent périple, une « cyclo-croisade » chez Albion, et me confie son intention, après la S.F. de partir "faire un tour" en Grèce. Son souci était de savoir par quel itinéraire : par le haut ou par le bas ? Là, je n'ai pas su quoi répondre.

Durant cette semaine, nous nous sommes croisés plusieurs fois car jétais préposé aux itinéraires et je le voyais souvent, lui sur son (encore) vieux vélo vert délavé, dont la barre de cadre était rouillée à cause de la transpiration et moi, avec la camionnette pleine de flèches..

Environ deux semaines plus tard, je reçois une carte postale de Grèce et, comme remarque, il me décrit l'ardeur des chiens locaux à astiquer les mollets des cyclos !

Francis Dangre CC.4584

Photo (2011) de Louis Romand qui rencontre Patrick Plaine rentrant de son 5e Camino aller et retour à Saint Jacques de Compostelle.


      Témoignages Jérôme Baclet


30) Le « Chti » randonneur de Béthune (62), Jérôme Baclet, actuellement reconnu comme un « Super-Sariste » (Service d’Assistance Routière entre Diagonalistes de France) après avoir été un Paris-Brestard de moins de 50h, nous livre copie d’une bafouille (en date du 08/12/2011) dont Patrick Plaine avait l’art et aussi la passion. Avec des sentiments toujours à fleur de peau.

Premier extrait sur des thèmes récurrents chez lui mais qu’il personnalisait au gré de l’interlocuteur.

31) On ne saura jamais si Patrick Plaine se contentait de soliloquer mais force est de constater qu’il reconnaissait le mérite.

En l’occurrence celui de Jérôme Baclet qui s’est démené pour que le monde cyclo vienne en aide à Attilio Lana pour supporter les frais d’un traitement médical qui, hélas, sera vain.



32) Vient ensuite, toujours dans la même lettre, le sujet qui tenait particulièrement à cœur : une relation fusionnelle avec sa maman (même s’il écrivait « ma mère »), décédée en 2010, qu’il avait constamment en référence, tout comme son rapport à la foi chrétienne.

33) Emportée par le discours de l’auteur, la plume de Patrick Plaine n’hésite pas à faire la morale. Même si la morale est celle de son cyclotourisme à lui.

Le cercle de ses amis le savait : Patrick était inimitable et les amis en étaient avertis sans ambages !



34) Enfin, mais il y avait d’autres thèmes récurrents comme celui de sa « dénonciation » des formes d’assistance en cyclotourisme qu’il considérait comme des séquelles de la société de consommation, il abordait volontiers le thème de ses souffrances, de son vieillissement. Donc de son déclin … et de sa mort à venir.

Ce qui fait qu’à cette fin tragique on est amené à opposer le repos de son corps … et de son âme ?

      Témoignage Patrice Godart

35) La disparition de Patrick Plaine est une grande perte pour les cyclotouristes adeptes de Vélocio, il était un exemple pour beaucoup d'entre nous.

Je l'ai rencontré qu'une fois, il y a une vingtaine d'années, j'étais en voyage itinérant dans le Bourbonnais et nous avons fait un bout de chemin ensemble tout en évoquant l'ASPTT lui Paris dont il avait été adhérent et moi Amiens.

Au titre de gestionnaire des Traits Union Européens (qui vont fêter leur 30ème anniversaire en 2013) je me suis plongé dans les archives afin de répertorier les liaisons européennes qu'avait pu effectuer Patrick, ci-dessous ses pérégrinations

- en 1989 Paris Amsterdam - Paris Bruxelles - Paris Copenhague - Paris Luxembourg - Paris Bonn - Paris Rome - Paris Vienne
- en 1992 Paris Dublin - Paris Lisbonne - Paris Prague
- en 1994 Paris Londres
- en 1995 Paris Andorre
- en 1996 Paris Vaduz - Paris Budapest
- en 1998 Paris Berlin
- en 2007 Paris Edimbourg - Paris Monaco

Traits d'Union Européens Cyclo
Patrice GODART
06 81 11 11 37 - 03 22 39 13 69
patrice-godart@orange.fr ou pgodart@uect.org

http://www.uect.org


      Témoignage Henri Bosc


On se doit de rendre hommage à Patrick Plaine, dont le décès tragique a bouleversé le monde des randonneurs.

Personnellement je connaissais bien Patrick, rencontré souvent sur la route et dans nos grandes organisations ; en particulier en compagnie de Paul Fabre lors d'un séjour de cols mémorable en Savoie en 1995 qu'il avait organisé pour son million de kilomètres ("les stations du calvaire").
Une autre fois dans les Pyrénées nous nous étions trouvés alors qu'il effectuait Bayonne-Luchon (325 km, 6 cols) comme étape normale d'un de ses nombreux tours de France.
C'était un infatigable ascète du vélo : il roulait tous les jours sur de longs parcours, quel que soit le temps, ne s'accordant par semaine qu'une journée sans vélo ; il mangeait très peu et dormait le plus souvent à la belle étoile ou dans des abris de fortune.
Il m'avait confié qu'il avait des "contacts" avec Vélocio : nul doute qu'ils randonnent ensemble dans l'infini.

Henri Bosc (*)

(*) Henri Bosc est sans doute le cyclotouriste le plus renommé de France, du fait de son palmarès de grand randonneur, des services rendus à la FFCT et de son implication dans la défense des roues de diamètres 650B qui lui vaut le titre « d’Apôtre » …


Photo Henri Bosc du 19 mai 2012 lors de l'Ascension à Bazas.

      Rémoignage Max Audouin

37) Je vais préciser le témoignage de Roger Devulder concernant notre rencontre avec Patrick le dernier jour de sa 71ème et dernière Diagonale.
Avec Roger et Ghislaine en tandem, Jean-François et Pierrot nous étions partis de Strasbourg à 5h vers Brest.
Nous finissons de descendre le Donon, quand entrés dans Raon-sur-Plaine (sic, sic) je crie Patriiiiiick comme les groupies de Patrick Bruel. J'ai reconnu l'allure de Patrick Plaine, même s'il avait troqué son vieux vélo depuis que nous avions roulé ensemble à la SF de Feurs en 1989. Après le col de Saint Thomas nous avions pris un bel orage de grêle et j'étais épaté de le voir continuer comme si de rien n'était.

Il a un moral d'acier et plaisante en nous disant qu'il est en avance et qu'il n'a pas donné un coup de pédale avec le vent dans le dos depuis Hendaye. Il nous souhaite bon courage pour l'avoir dans la gueule jusqu'à Brest.
Ce fut effectivement très dur, mais nous étions cinq. Lire:
http://cyclovillersstpaul.free.fr/2007diagonale/index.html

Voir la deuxième photo de cette rencontre où Patrick est plus souriant que sur celle mise en ligne plus haut.


      Témoignage de Dominique Pacoud


38) Un cyclo avec une pratique atypique mais sympathique, autant que l'était sa personne. Je l'ai rencontré quelques fois à et autour de Pâques en Provence.
La dernière fois que je l'ai vu, c'est à l'occasion d'une rencontre fortuite à vélo alors que je me rendais chez Berthoud alors que lui en venait et se dirigeait vers le Col de Richemont, terme d'une mer-montagne de fin d'automne qui aurait bien pu lui valoir la neige sur la fin de parcours (rien pour autant qui puisse l'arrêter).
Nous avons discuté un bon moment en tapant des pieds. Sa conversation était passionnée et passionnante.
Il faisait un brouillard terrible et nous avons bien failli nous manquer. Son départ est en effet bien triste."
Une figure à ne pas oublier."

Amicalement
Dominique Pacoud (*)

(*) Ancien webmaster du site des Amis du randonneur ; www.le-randonneur.net

      Organisations Patrick Plaine

39) Patrick Plaine ne s’est pas contenté de rouler à sa guise ou de pratiquer sur les brevets organisés. Il fut aussi organisateur de brevets qui donnaient toujours dans le grandiose … et qui en découragea plus d’un.

Mais sur internet nous retrouvons Jean Pierre Bureau qui peut se targuer d’avoir accompli les 4 grands Brevets de France mis au point par Patrick Plaine :
- en Noir, le Tour de France suivant les frontières, 1998.
- En Rouge, les Centrionales de France, 2004.
- En Bleu, les Rayons de France, 2008.
- En Vert, la Croisée de France, 2009.

Soit 32205, 187 cols en 202 jours de cyclo-camping au total.

Bravo au maître … et à l’élève Jean Pierre Bureau.

A voir sur le blog : www.cyclo-randonneur.overblog.com-18381


      Réflexion Christian Fiévet


40) Cher André,

Patrick Plaine, dont nous apprenons le décès, était un de ces personnages atypiques et par ce fait même très attachants. Sportivement inclassable car, sans être pro, il était d’un niveau au moins égal, voire bien supérieur à nos cyclosportifs actuels.
C’était pour moi le Saint François d’Assise du vélo : un être admirable, incomparable, inimitable, intouchable et à la fois d’une humanité, d’une authenticité exceptionnelles. N’essayons pas donc d’être comme lui. C’est inutile et catastrophique pour le candidat.
Avec une des personnes réagissant à ce décès, je dis : « Bienheureux les cœurs purs, car ils verront Dieu » seule béatitude gratifiée de cette « vision divine » que Patrick recherchait sans doute dans toutes ses découvertes de la nature au rythme de sa pédalée incessante, de ses nuits à la belle étoile « sans avoir une pierre pour y mettre la tête » et comptant sur la Providence qui « nourrit les oiseaux du ciel et revêt d’habits somptueux les lys des champs ».
P.P. est pourtant pour moi une personne que je n’ai jamais rencontrée, mais que j’aurais redouté de rencontrer comme les patriarches redoutaient de rencontrer Yaweh, alors que cette rencontre divine et gratuite les soulevait vers l’infini.
Cet ami éternel l’attendait là et où Patrick désirait le rencontrer sans en connaître ni le jour ni l’heure.

Christian (*)

(*) Votre serviteur ne se félicitera jamais assez d’avoir roulé des milliers de kilomètres (dont un brevet de 1000 Audax en 1974 puis 7 Diagonales de France dans les années 1990 aux côtés de Christian Fiévet qui ensuite a fondé le club des Seniors de Baudour puis Tertre et est maintenant le Doyen (le « Senior des Seniors) des Diagonalistes de France actif … à 81 ans. En grimpant aux côtés de Christian, le plus modeste ( !) des cyclos … s’élève !

      Témoignage Pierre Bédelet

41) La rencontre avec Patrick Plaine qui m'a le plus marqué a eu lieu lors de ma première Diagonale, Strasbourg-Hendaye, que je réalisais avec 2 autres copains cyclos, Christian Gentil et Jacques Toustou.
C'était en 1997, aux environs d'Hossegor. P P venait de terminer Menton-Hendaye et faisait le tour des Landes.
Sur le coup de 20 h, à quelques encablures d'Hossegor, le hasard nous met en présence d'un "apôtre" de chez nous: Patrick PLAINE. On s'arrête, il nous fait signe, on traverse la route, il est à l'opposé. Echange de poignées de mains chaleureuses ... Il va trouver un endroit pour dormir.
Il a beaucoup de pudeur, il ne veut pas nous retarder, mais pourtant il a tant de choses à dire: un ange passe, le personnage est fort, c'est dans ces instants que l'on se sent humble."

Ci-joint la photo immortalisant ce chaleureux moment d'échange.

Pierre Bédelet, ASC Chantepie (35)

Photo Christian Gentil en 1987: Jacques Toustou, Patrick Plaine et Pierre Bédelet.


      Témoignage de Jean Yves Descat


42) Un petit mot pour saluer la mémoire de Patrick Plaine et me souvenir de notre participation avec un ami de club (Club Indépendant Bordelais) en 1987 à la "première " de ses Centrionales.
Patrick nous avait hébergés pour la nuit chez lui, à Charenton du Cher, où nous avions partagé un repas "frugal" avec les produits de son jardin. Puis ensuite des discussions sur les voyages, la nature et sa nouvelle organisation, les « Centrionales » Le tout à la lueur de bougies et d'une lampe à pétrole,
Le lendemain matin, après une toilette à l'eau froide, un café, un morceau de pain, on repartait Michel et moi dans la brume matinale pour notre retour vers Bordeaux en 2 étapes.
Mais, au premier village sur notre route, la première boulangerie ouverte fut la bonne pour une razzia sur les chocolatines et pains aux raisins !!!! Puis un café chaud.
Nous n'avions pas, comme Patrick, l'habitude de faire 220 kms avec simplement un petit repas et quelques fruits ...

En image, le schéma des Centrionales lancées par Patrick Plaine en 1987. Avec Saint-Amand Montrond, où il résidait alors, comme point central.

      Témoignage Michel Perrodin

Témoignage très circonstancié de Michel Perrodin, né en 1927 et inscrit au club des Cent Cols sous le numéro 26.

Le temps pour lui de totaliser 2584 cols différents tout en croisant Patrick Plaine.


      Témoignage d'une "voisine" à Montendre


Touchant témoignage d'une voisine de Patrick Plaine qui, tout en restant anonyme, rapporte qu'elle apercevait souvent son voisin sans savoir qu'il avait une grande famille cyclotouriste:

44) Je ne connaissais pas personnellement ce monsieur mais sa mort m'a bouleversée. Je suis une de ses voisines je le voyais souvent sur son vélo de course avec son pneu de rechange et ses deux bandourilles qui pendaient.
Quand je passe tous les jours devant chez lui je vois ces pneus qu'il a accrochés sur sa clôture en signe de trophées.
On ne le verra plus "le petit papy" comme on disait par chez nous. Comme quoi on ne connait jamais les gens extraordinaire qui nous entourent, si on prenait quelque fois le temps, on se rendrait compte des trésors qui nous entourent. Je crois que se petit homme avec sa casquette et son kway rouge restera des nos mémoires.
Amitié et condoléances à tous ses proches et amis.

une voisine

      Témoignages de la famille

45)
- Anne Sophie Plaine, sa nièce (réalisatrice du film « Roule toujours »):

"Merci encore pour ces témoignages réunis sur Patrick.
Très attaché à sa maman est à ses nombreux frères et soeurs il avait une seconde famille, celle des cyclos.
Bien cordialement,"
Anne-Sophie

- Jérôme Plaine, son neveu (Finance Controller Total en Ouganda)

"En montant au ciel, le « Cannibale des Cimes », a fait sa dernière ascension.
Merci pour ce bel hommage rendu à mon oncle.
Regards,"
Jerome PLAINE

- Patrice Legal communique :

"Les obsèques de Patrick se dérouleront le mercredi 05 décembre à Chardes.
Elles commenceront par une cérémonie religieuse en la Chapelle de Chardes (près de Montendre), suivi de l’inhumation. Ensuite, sa famille et ses amis se retrouveront dans la salle municipale de Chardes afin de visionner « roule toujours » et se remémorer les bons moments passés avec Patrick."
Patrice LEGAL

Photo de Jean Pierre Bureau (2005) journée bilan des Centrionales.


      Obsèques à Chardes (17)


46) Le Mercredi 05 Décembre, la chapelle de Chardes, village de Montendre (17) accueillit la famille et les amis randonneurs de Patrick Plaine. Parmi les cyclotouristes, outre Patrice Legal qui intervint au titre de Président de la Ligue FFCT de Haute Normandie puis au nom du président de la FFCT Dominique Lamouller, étaient présents :

Richard Léon, Gérard Adjas (ancien comme Patrick et J. Anquetil de l'A.C. Sotteville), Jean Michel Bouillerot, Gérard Hamon, Alain Collongues, Paul et Henri Bosc ….

47) Patrice Legal nous confie son sentiment sur la cérémonie :

« Tant le lieu que la cérémonie était à l'image de Patrick, une petite chapelle comme celle dans lesquelles Patrick aimait visiter et prier; un petit cimetière, retiré au calme dans la campagne, tel que ceux dans lesquels il faisait ses recherches généalogiques et aimait se recueillir.

Une cérémonie, entre proches où la sincérité, la compassion et l'envie de dire un dernier au revoir à Patrick, avec des sentiments comme lui en avait, pour ceux qui étaient présents ou qui se sont associés par leurs témoignages de sympathie. »



48) Après la cérémonie religieuse et la projection du film « Roule toujours » qui immortalise la vie et l’œuvre de Patrick Plaine, son frère s’est adressé à tous avant l’inhumation.

Pour un dernier et poignant à Dieu.

Des engagements ont été dévoilés à propos de ses créations : les Centrionales, les Rayons du centre, la Croisée de la France et le Tour de la France seront repris afin de constituer le "Souvenir Patrick Plaine". Un lieu de souvenirs pourrait être réalisé afin de rassembler tout les marques de sa vie cyclotouristique, et, pourquoi pas, une compilation de ses meilleurs récits, ...

      L'Adieu d'Alain Collongues

A côté de la photo de la Petite Reine désormais orpheline, cet adieu écrit par Alain Collongues qui n'a pas eu la force de le lire lors des obsèques:

"Tu es parti beaucoup trop tôt,
Tu es parti beaucoup trop loin,
Aucun n’a pu sur ce coup-là
Prendre ta roue comme autrefois.
Attends, Patrick.

On s’écrivait au Nouvel An
Des lettres longues de nos balades,
Des lettres sans hypocrisie
Où l’on disait la vie d’ici,
Signées Patrick.

Certains te disaient marginal,
Tu te baptisais Cannibale,
Le vieux Coyote, ou encore pire,
Moi simplement je préfère dire :
Bonjour Patrick.

Tes Tours de France, tes Paris-Brest,
Tes croisades à Compostelle,
Et tu partais en Diagonales
Comme d’autres vont à Longchamp,
Chapeau, Patrick !

Tu connaissais la fin du film,
Trop de tes amis sont partis
Que le destin avait broyés.
Mais comment vivre sans passion ?
Sacré Patrick.

Saint-Christophe était débordé,
Juste un moment d’inattention,
Et te voila couvert de fleurs
Dans un pays où il fait beau.
Adieu Patrick". .....Alain COLLONGUES




Point n’est besoin de vouloir se comparer à lui, mais Patrick Plaine mérite pleinement la sympathie qu’engendrait sa personnalité et le respect qu’on lui doit pour son œuvre d’exception.


Ce recueil de témoignages est maintenant clôturé. Merci à ceux qui ont témoigné et pardon à ceux qui auraient aimé le faire aussi ...


. *** R.I.P. ***


.


Le film "Roule toujours" (52mn) de Murielle Lourenço et Anne Sophie Plaine est disponible en DVD: 12,5€ à Dub Films, 55 rue Ganneron, 75018 Paris.

On peut aussi, depuis janvier 2013, le visionner sur internet:

http://www.dubfilms.fr/roule_toujours.html


.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil