SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

PICARDE A LAMAIN

En souvenir d’André Billon

le Dimanche 29 Août 2004

La Picarde de Lamain s’inscrit dans une tradition très festive, même si les choses se sont un peu calmées au village frontalier. Le club de Lamain doit beaucoup au regretté André Billon.

La veille, le samedi, c’était Lamain-Grammont-Lamain. Le dimanche ce fut l’antépénultième Picarde de la saison avec 510 participants dont 44 Audax Tournai, 40 Cyclos Antoing, 25 Vaulx, 24 Taintignies et Allain, 21 Brunehaut et Néchin mais aussi 19 Orchies et Warchin…

Pour cause de Laurent Desbiens qui me mobilise à Lys lez Lannoy, c’est Moustache qui se charge, avec son gros appareil… photo, du reportage photo.

La randonnée est en souvenir d’André Billon, l’homme « fort » de Lamain, trop tôt disparu. On se souviendra qu’il avait soutenu les Audax au moment de lancer la Jubaru-Lucien Van Impe. Il avait en effet le souci de favoriser l’entreprise.



01) Moustache débarque donc sans crier gare. Le président Cossement est en vadrouille. En revanche Bernard Vanoverberghe, « passe-partout », officie aux inscriptions.

02) Chantal Bonnet, qui n’est pas à un dévouement près, serre les cordons de la bourse.



03) Tandis que son Lucien de mari est préposé aux écritures. On le voit classer les inscriptions par club. Il s’y montre aussi efficace qu’un ordinateur.

04) Le travail d’inscription nécessite la plus grande application.


      En pays voisin.


05) Si les cyclos français de la Laurent Desbiens roulent en Belgique, les Picards vont parcourir la Pévèle française. L’herbe est plus verte dans le pré du voisin ? Peut-être, mais d’un côté il y a plus de côtes que dans l’autre.

06) Sans plus de fioritures, Moustache parvient au ravito installé à la Croix au Pile, au milieu de la Forêt de Marchiennes.



07) Il fait beau. Tout se passe bien ? Alors « encore une petite tournée ».

08) Et Moustache de ne pas résister à l’inspiration : beau cliché de deux « cyclotes » qui ne font pas partie de la randonnée. Et qui ne craignent pas le loup qui, pourtant, se cache dans les bois.



09) En tous cas, les cyclos finissent par sortir du bois.

10) Approchant déjà de Lamain, on surprend les familles des cyclos d’Antoing. D’abord de face.



11) Puis de dos, pour mieux voir les « 3e Roue » qui permettent aux gamins de pédaler.

      C’est la côte finale.

12) Le parcours est plat comme la main. Sauf la côte finale qui ramène au village de Lamain. Le photographe s’est posté au bon endroit. Voici qu’arrive un groupe de Péruwelz.



13) Suivi de près par un trio comprenant au moins un cyclo de Néchin.

14) Puis un duo qui ne s’en laisse pas compter.



15) Fidèles aux Picardes dont ils organiseront une étape l’an prochain, les cyclos d’Hornu sont de la partie.

16) La côte n’est pas sévère mais longue : plus d’un kilomètre de faux plat. Les plus avertis savent qu’il vaut mieux ne pas « bouger » avec la ferme située dans le dernier virage.



17) Il ne bouge pas, lui. Joel a déjà largué ses petits camarades d’Antoing. Et c’était sans forcer.

      ``

18) Voilà deux cyclos d’Aalbeke qui tentent de lui filer le train.



19) En fait ils ont surtout réussi à lâcher le groupe des copains de club.

20) Mais ce n’est pas parce qu’arrivent Paul Decraeye et Marraine Mathilde, que le défilé des cyclos est terminé.


      Lamain est proche, encore faut-il y arriver.


21) Un dernier baroud d’honneur pour ces trois rouleurs.

22) On retrouve, ici, une cyclote d’Antoing qui a su profiter des bonnes roues.



23) Et en voilà deux autres en pleine stratégie de « chasse-patates ».

24) Arrivent en effet les « gros bras ». Mais ce n’est pas le moment de rire. C’est fou ce que cette côte finale provoque comme souffrances.



25) Pourtant les maillots jaunes se complaisent dans une nature pleine de verdure.

26) Enfin un groupe organisé, celui des cyclos d’Allain. Et c’est Antoine qui dicte l’allure : « Allez les jeunes ».



27) Bernard Girondon, de Willems, aime tellement les cyclos d’Orchies… qu’il semble rouler en tandem.

28) Fameux tandem, encore plus, celui-là. Christian Duquenne, alias papy, a demandé à Julien, le plus jeune et l’un des plus fringants Audax, de vérifier … que tous les autres cyclos sont bien derrière !




Une belle Picarde, donc, et sans histoire. Les Cyclos de Lamain participent à l’animation du village.


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil