SITE PERSO
www.tignon.be
SITE PERSO
www.tignon.be
Accueil Brèves VELO Reportages Voyages Archives VTT Liens

A HALLUIN RANDONNEE FRONTALIERE ROUTE ET VTT 09

Un parcours sortant des habitudes

le Dimanche 04 Octobre 2009

En fin de saison le Cyclo Club Halluin (nord-ouest de la métropole Lilloise) n’a pas évité la Belgique mais bien ses « Monts frontaliers ». Direction les collines de Bellegem, entre Courtrai et Tournai.

01) Heureux Cyclo Club d’Halluin où le président Benoit Petit (au centre) peut compter sur le concours de son prédécesseur Ghislain Slambrouck (à droite) et sur un tout nouveau sociétaire (à gauche), Paul Montignies.

Lui aussi retraité l’ami Paul, un collègue de 30 ans au Lycée Jean XXIII de Roubaix, s’est proposé pour flécher le nouveau parcours de son nouveau club. Tout le monde est bien rentré !



02) On ne sait pas encore que la randonnée annuelle du club va mobiliser 520 cyclos, dont 205 bikers, par temps sec après la pluie de la nuit.

Pluie qui aura rabattu la poussière du chemin des Bikers, mais n’aura pas résolu le problème des jardiniers confrontés à la sécheresse de l’été 2009 … en Noooord !


03) Les matinaux de Mouvaux, 2e club le plus nombreux à Halluin, après Wasquehal (23), avec 22 inscrits.



04) Les voisins de Roncq (3e club avec 19 inscrits) dont certains sont Ardéchois.

      Avant départ

05) Roncquois inscrits prêts à partir de la salle Wanquet, au cœur de la cité Halluinoise.



06) D’autres, tels les Dexia transfrontaliers voisins, arrivent encore pour s’inscrire au 60 ou 90 km route.

07) Et d’autres encore ne cachent pas leur préférence pour le 20 ou 40 km vtt.



08) Ces deux Cominois 59 (France) sont tout heureux de se retrouver à Halluin ce dimanche matin.

09) Les Flandriens de Vormezeele ne seront pas déçus : le parcours les ramène chez eux, en Flandre, mais sur des petites routes introuvables.



10) Les voisins de Neuville en Ferrain exhibent les maillots qui vont du classique ancien (à droite) au moderne très seyant (à gauche).

      Grande largeur

11) Comines France sur toute la largeur, avec 14 inscrits.

Vue de face.



12) Les mêmes, 1 minute plus tard, vus de côté.

Merci pour leur patience !

13) Maddy, au milieu :

« C’est du sport avec eux et avec les relances sur ce parcours tortueux ».



14) Les Fusées de Werwicq se retrouvent, ici, presque sur leur base de lancement.

15) Un peu de patinette, en attendant le copain qui n’aurait pas voulu partir sans s’inscrire (2€).



16) Des Diables sortent de leur fourgon d’enfer.

Ils viendront à l’Halloween Jubaru Biker de Tournai-Warchin le 25 octobre, avant leur Diablo-Galibote du 15 Novembre.

      Au-delà de la frontière

17) Quand on sort d’Halluin par le nord c’est tout de suite Menen et la Flandre des Flandriens occidentaux.



18) Le nouveau parcours d’Halluin oublie la vallée de la Lys (Leiestrek) au profit des collines de Bellegem, au-delà de Courtrai (Kortrijk).

19) Les Cominois, même de France, apprécient d’éviter les traditionnels et célèbres Monts de Flandre.



20) Du côté d’Halluin onretrouve la marque du célèbre vélociste Capino, installé à Wevelgem.

21) Bonne chance au Roubaisien, deuxième mais plus à gauche, qui revient de la Cote d’Azur ?



22) Tenant compte de la route humide, il avait diminué la pression des pneus :

crevaison au 4e km.

23) Il répare sans gémir.

Mais bonjour le coup de froid quand passent les banquiers Scalbert !


      Bosses, faute de plat


24) Le parcours, jamais plat, n’impose aucun obstacle infranchissable.

Alors les Neuvillois se régalent.

25) De même les Mouvallois qui ne répugnent pas à prendre quelques dizaines de mètres de hauteur.



26) Rouler en club est alors tout un art.

Car il en est, par exemple à Quesnoy sur Deule, qui appuient sur les pédales.

27) Et d’autres, du même club, qui préfèrent mette une ou deux dents de moins.

Ou Grimacer.



28) Les postiers de l’ASPPT Roubaix !

Bien sûr qu’on leur souhaite le meilleur statut, en ce lendemain de votation citoyenne organisée en France.

      Ravitaillement

29) En pleine campagne et au milieu des bois, le ravitaillement qui donne prétexte à l’arrêt.



30) Photos, biscuits et menthe à gogo. A mi-parcours du 65 km.

Un peu tard pour les (rares) du 90 km.

      Retour

31) Les derniers maïs protègent du léger vent contraire sur la route, toujours biscornue, du retour.



32) Prendre de la hauteur c’est se mettre au niveau de la qualité du parcours.

33) Avec en arrière plan, le moulin de Saint Denis .



34) Leers sur le pavé qui ramène à la chaussée Tournai-Courtrai,

avant le contournement de Mouscron.

35) Après la « Bossen Route » qui en français semble vouloir dire « route des bosses » au lieu de « route des bois », voici la « Goedendag Route », soit la « route Bonjour ».

Le fléchage de Paul a de l’avenir !



36) Pour éviter le centre de Mouscron, le parcours s’écarte vers Aalbeke.

Avec son moulin.

37) Puis la route campagnarde qui longe la briqueterie « Pottelberg »,

l’une des plus importantes.



38) Virage très prononcé avec de rejoindre la frontière.

39) Dernier effort sur un parcours de fin de saison qui fut tout agréable car jamais ennuyeux ni extravagant.



40) D’où nos compliments au dénicheur (à droite) d’un tracé qui sortait des sentiers battus.



« Goedendag … et Au revoir ! »


Haut de page

©2007 Contact : tignonaWebmestre BrèvesVELOReportagesVoyagesArchivesVTTLiensAccueil